NOUVELLES

L'Iran veut redevenir une puissance pétrolière

04/12/2013 07:38 EST | Actualisé 03/02/2014 05:12 EST

L'Iran affirme qu'elle produira autant de pétrole que possible si les sanctions économiques actuelles qui freinent ses exportations sont levées, comme prévu, dans quelques mois. Puisque l'Iran est un important producteur de pétrole, une telle décision pourrait signifier un recul des prix du brut à l'échelle mondiale.

Néanmoins, le ministre iranien responsable du pétrole, Bijan Namdar Zanganeh, affirme que l'Iran est décidé à reprendre sa place de puissance pétrolière, même si les prix du baril devaient s'effondrer jusqu'à 20 $US.

Ce mercredi matin, le baril de Brent de la Mer du Nord se négocie à 112 $US, comparativement à 97 $US au marché NYMEX, à New York.

Les sanctions seront levées en milieu d'année prochaine si l'Iran respecte les engagements pris la semaine dernière sur son programme de développement nucléaire.

Présentement, l'Iran pompe de son sol environ un million de barils de pétrole de moins que sa production quotidienne normale de quatre millions de barils. Bijan Namdar Zanganeh s'est exprimé avant le début de la réunion des membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) qui se tient à Vienne.

Entre-temps, plusieurs observateurs s'attendent à ce que l'OPEP ne modifie pas son plafond de production malgré les possibles augmentations de production et déclins de la demande l'année prochaine.


Associated Press

La Presse Canadienne

PLUS:rc