NOUVELLES

La majorité des films américains de l'ère du muet ont disparu 

04/12/2013 03:16 EST | Actualisé 02/02/2014 05:12 EST

Plus des deux tiers des films muets tournés aux États-Unis entre 1912 et 1929 ont été perdus, selon un rapport publié par le National Film Preservation Board de la Bibliothèque du Congrès aux États-Unis, qui réclame la mise en place de mesures de conservation.

L'étude, menée par l'historien et archiviste David Pierce, révèle que sur les 11 000 films de fiction réalisés pendant l'ère du cinéma muet, seuls un peu plus de 1500, soit 14 %, subsistent dans leur format original (35 mm).

Près de 11 % ne sont disponibles qu'en version étrangère, ou dans un format de moins bonne qualité (28 ou 16 mm), et 5 % sont incomplets.

Le muet a connu un déclin avec l'avènement du cinéma parlant. De plus, le support des films muets, les pellicules de nitrate, est particulièrement vulnérable car il s'enflamme facilement. 

Des trésors ont disparu

Si les films muets les plus célèbres, tels que les Buster Keaton, les Charlie Chaplin et Harold Lloyd, ont été préservés, plusieurs trésors ont disparu selon M. Pierce. Ainsi, The patriot, un film de Ernst Lubitsch datant de 1928, ainsi que quatre films de Clara Bow, la star du muet, n'existent tout simplement plus.

Plusieurs films ont cependant pu être récupérés à partir de fonds de collectionneurs étrangers, notamment en provenance de République tchèque.

Le réalisateur Martin Scorsese a souligné la « valeur inestimable » de ce rapport. Militant de longue date pour la conservation des films, il avait rendu hommage au réalisateur français Georges Méliès, pionnier du cinéma muet fantastique, dans son film Hugo, sorti en 2011.

Pour améliorer la conservation et la récupération des films, le rapport suggère notamment de mettre en place un programme de rapatriement et une collaboration plus poussée avec les collectionneurs privés et les studios, et de répertorier les films pour les préserver.

PLUS:rc