POLITIQUE

Première rencontre entre Régis Labeaume et Denis Coderre à Québec

02/12/2013 11:44 EST | Actualisé 01/02/2014 05:12 EST
Photos PC

Le premier accrochage entre les maires de Québec et de Montréal est chose du passé. Régis Labeaume et Denis Coderre sont sortis de leur première rencontre prêts à faire front commun pour faire avancer certains dossiers auprès des deux autres paliers de gouvernement.

« On ne sera pas d'accord au hockey, mais on peut être d'accord en politique. On va travailler ensemble », a lancé Denis Coderre au terme de la rencontre qui a duré une quarantaine de minutes à l'hôtel de ville de Québec, lundi après-midi.

Le nouveau maire de Montréal se garde toutefois quelques réserves quant à la façon dont Régis Labeaume mène sa bataille sur les déficits des caisses de retraite. Denis Coderre reconnaît que c'est une priorité, mais il n'endosse pas ses façons de faire.

« Je vais être en mode écoute. On a deux approches différentes, mais l'objectif est le même », indique Denis Coderre.

Les deux maires ont parlé de stratégie, puisque le sujet sera à l'ordre du jour de la prochaine réunion de l'Union des municipalités du Québec qui aura lieu jeudi à Montréal.

Ils semblent convenir de l'importance de s'unir dans ce dossier. « Quand Québec et Montréal sont ensemble, ça fait des flammèches dans le bon sens », souligne Denis Coderre.

Le maire de Québec veut réintégrer l'UMQ qu'il a quitté en claquant la porte en 2010, mais il impose deux conditions à son retour. C'est un secret de polichinelle que Régis Labeaume souhaite un bureau permanent de l'UMQ à Québec. Il a déjà présenté sa proposition au président Éric Forest qui lui donnera sa réponse mercredi.

Le maire réclame également sa liberté de paroles au sein de l'Union des municipalités. « Je vais être le gars le plus solidaire pour aider les villes, mais quand je ne serai pas d'accord, je vais le dire. Et s'ils ne sont pas capables de vivre avec ça, qu'ils me le disent immédiatement. Je ne réintégrerai pas l'UMQ », a-t-il indiqué.

Les deux maires ont aussi discuté de pacte fiscal. Régis Labeaume souhaite des changements. « Il faudrait revoir les pouvoirs des villes, au moins pour la métropole et la capitale. J'aurais besoin de plus d'autonomie », indique le maire de Québec.

Il estime notamment que l'impôt foncier occupe trop de place dans le budget des villes. Un sujet qui sera à l'ordre du jour d'une prochaine rencontre.

Rappelons que la relation entre Denis Coderre et Régis Labeaume a commencé sur une note discordante au lendemain des récentes élections municipales.

Au lendemain des élections, Denis Coderre avait affirmé qu'il voulait adopter une approche différente de celle privilégiée par le maire Labeaume quant aux régimes de retraite. « Régis a besoin de se calmer [...] Je n'ai pas l'intention de négocier publiquement à coups de poing sur la table », avait déclaré Denis Coderre à Radio-Canada.

« Le power trip commence de bonne heure! » avait alors rétorqué le maire Labeaume. Ce dernier s'était plaint auparavant d'avoir de la difficulté à joindre Denis Coderre.

Les deux maires élus s'étaient finalement parlé le même jour et avaient convenu de se rencontrer.

INOLTRE SU HUFFPOST

Régis Labeaume en 10 faits saillants
Denis Coderre pour les nuls