NOUVELLES

Mark Weightman nommé président des Alouettes

03/12/2013 02:44 EST | Actualisé 02/02/2014 05:12 EST
PC

MONTRÉAL - Promu au poste de président et chef de la direction des Alouettes de Montréal, Mark Weightman aura de nombreux dossiers à régler au cours des prochains mois. Celui de l'entraîneur-chef sera quelque part au sommet de la pile.

La décision de garder ou non Jim Popp dans le double rôle d'entraîneur et directeur général reviendra ultimement à la famille Wetenhall, comme l'a indiqué Andrew Wetenhall, membre du conseil d'administration des Alouettes et fils du propriétaire Bob Wetenhall. Mais Weightman, qui occupait jusqu'ici le poste de chef des opérations au sein du club montréalais de la LCF, sera impliqué étroitement dans le processus.

«C'est une décision qui va se prendre en équipe, tant avec le propriétaire qu'avec le directeur général, et je vais faire partie de ces conversations-là», a souligné Weightman, mardi, en marge de la conférence de presse où a été annoncée sa promotion.

Le Québécois originaire de Saint-André-d'Argenteuil, dans les Laurentides, a implicitement reconnu que les Alouettes ne veulent pas revivre la situation de l'an dernier, alors que Dan Hawkins avait été embauché très tard au cours de la saison morte. Mais il a rappelé que rien ne presse non plus, du moins pour l'instant.

«Il y a un certain sentiment d'urgence, mais on a quand même près de deux mois d'avance sur la date où Marc Trestman a quitté l'année passée, a souligné Weightman. Donc, il n'y a surtout pas lieu de paniquer. On ne veut pas que ça traîne inutilement (...) mais en même temps, on ne veut pas faire ça trop vite et se retrouver avec une mauvaise décision.»

Weightman a indiqué que la possibilité que Popp continue à occuper les deux postes n'a pas été écartée pour le moment, mais il a précisé qu'aucune possibilité n'a été exclue non plus. La direction désire explorer toutes les options possibles — et la liste des candidats potentiels — avant d'exclure le moindre scénario, même celui de retenir Popp.

«Tout est sur la table en ce moment», a résumé Weightman­.

L'option de garder Popp dans les deux rôles ne semble pas la priorité de la direction, toutefois, si on décode bien les propos de Weightman quand on a demandé à celui-ci si ce scénario était prioritaire. Le nouveau président a notamment déclaré qu'il y avait «du pour et du contre» à poursuivre avec Popp dans les deux rôles.

«Si on avait déjà décidé ça, l'annonce sera déjà faite, a-t-il dit. C'est vraiment une question de prendre la meilleure décision possible pour gagner, l'année prochaine et dans les années à venir.»

Même quand on lui a fait remarquer que la présence de Popp sur les lignes de côté en 2014 apporterait de la stabilité et de la continuité au sein du club, Weightman a apporté un bémol.

«C'est sûr que toutes les organisations recherchent la stabilité et la continuité, mais il faut prendre la bonne décision», a-t-il souligné.

Le repêchage d'expansion de la LCF aura lieu le 16 décembre et il n'est «pas impossible» que le dossier de l'entraîneur soit réglé d'ici là, a convenu Weightman.

«Mais je ne le vous promets pas non plus», a-t-il ajouté.

«La décision sera prise lorsque nous serons prêts à décider. Cela pourrait arriver demain matin comme ça pourrait arriver dans trois mois», a quant à lui affirmé Andrew Wetenhall.

«On va prendre le temps que ça prend pour prendre la meilleure décision, a ajouté Weightman. Ce n'est pas une décision facile, c'est une décision assez complexe même... Ce n'est pas juste une question de savoir qui serait le meilleur entraîneur-chef, mais comment ça va affecter le reste de nos opérations, et qui est disponible aussi.

«Le prochain Marc Trestman ne porte pas l'étiquette 'Le prochain Marc Trestman'. Alors il faut vraiment analyser ce qui est disponible, ce qu'on veut faire, et prendre la meilleure décision pour l'équipe.»

Aux dires de Wetenhall, Weightman a été choisi pour occuper le poste de président, qui avait été laissé vacant depuis 18 mois, après qu'il eut affiché du leadership, du caractère et de la passion à tous les postes qu'il a occupés depuis son arrivée au sein de l'organisation montréalaise, il y a 18 ans.

Weightman devient la première personne à occuper ce poste depuis le départ de Ray Lalonde au printemps 2012.

«La dernière période de 18 mois s'est avérée une belle période d'essai, alors que nous sommes passés par une période de transition et qu'il a fallu gérer certains changements, et Mark n'aurait pu répondre à l'appel avec plus de grâce, d'élégance et d'intelligence», a déclaré Wetenhall, qui a par ailleurs vanté la qualité des relations qu'entretient Weightman avec les gens qui grativent dans l'univers des Alouettes, tant à l'interne qu'à l'externe.

Bob Wetenhall devait participer au point de presse de mardi mais il s'est finalement désisté en raison d'un virus.

Après avoir entrepris sa carrière avec les Stallions de Baltimore en 1995, Weightman s'est joint aux Alouettes à leur retour à Montréal en 1996. Il a été nommé vice-président opérations et événements en 2002 et il a notamment dirigé les festivités de la Coupe Grey présentée à Montréal en 2008.

Il a aussi veillé aux deux phases d'agrandissement du Stade Percival-Molson (2003 et 2010). Il avait été promu au poste de chef des opérations en 2012.

Weightman détient un baccalauréat en commerce avec une spécialisation en marketing de l'université Concordia et une maîtrise en gestion des affaires de l'Université du Québec à Montréal.