POLITIQUE
03/12/2013 05:13 EST | Actualisé 02/02/2014 05:12 EST

Inspecteur général: Duchesneau est un «nom parmi d'autres», affirme Coderre

PC

QUÉBEC - Jacques Duchesneau n'est rien de plus qu'un candidat potentiel «parmi d'autres» pour le poste d'inspecteur général de la Ville de Montréal, a affirmé le maire Denis Coderre, mardi.

De passage à l'Assemblée nationale, le maire Coderre a expliqué qu'une dizaine de personnes avaient manifesté jusqu'ici leur désir d'occuper cette fonction vouée à lutter contre la corruption dans l'appareil municipal. Les critères de sélection du candidat idéal n'ont pas encore été fixés et aucun engagement n'a été pris envers qui que ce soit, a déclaré le maire en point de presse.

Promis en campagne électorale, le nouveau poste d'inspecteur général, sorte de «chien de garde» de l'intégrité à la Ville de Montréal, sera, selon M. Coderre, totalement indépendant de l'administration. Il disposera de pouvoirs d’enquête pouvant être exercés à la suite d’une plainte ou par sa propre initiative. Il pourrait revoir des contrats et engager des poursuites judiciaires.

Le maire, avec l'approbation du nouveau comité exécutif de la Ville de Montréal, a entrepris des pourparlers avec le gouvernement du Québec pour obtenir les assises légales requises pour créer la fonction.

Le député caquiste de Saint-Jérôme, Jacques Duchesneau, n'a jamais caché son intérêt pour le poste, d'autant plus qu'il semble acquis qu'il ne sera pas de nouveau candidat à la prochaine élection générale.

Mais il n'est pas seul sur les rangs, a tenu à préciser M. Coderre.

«J'ai déjà une dizaine de personnes qui sont intéressées, j'entends plein de choses et je lis dans les journaux plein de noms», a-t-il dit, ajoutant que M. Duchesneau est simplement «un nom parmi d'autres».

Quelques tweets au lendemain de l'élection de Denis Coderre

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.