11 bienfaits des orgasmes sur la santé

Publication: Mis à jour:
SEX LOOK YOUNGER
11 bienfaits des orgasmes sur la santé | Getty

De toute évidence, nous n'avons pas besoin de vous convaincre d'avoir des rapports sexuels. Le besoin de renouveler notre espèce est inscrit dans nos gènes. Et de toute façon, ça fait un bien fou. Mais il y a mieux: avoir un orgasme peut être pour la santé.

L'une des principales raisons qui font que l'orgasme est si agréable? Votre cerveau libère de l’ocytocine, l'hormone du plaisir lorsque vous arrivez au sommet de votre plaisir. L'Ocytocine est aussi appelée «hormone de l'amour» pour le rôle important qu'elle joue pour faciliter les rapports entre humains. La plupart des 11 points qui vont suivre tournent autour de la libération d'ocytocine. En les lisant, vous découvrirez comment arriver à l'orgasme peut rendre votre vie vraiment plus belle...

1. Les orgasmes libèrent du stress.

TK TK gifs

Dans le livre de la sexologue Beverly Whipple, "The Orgasms Answer Guide," l'auteure cite une étude effectuée par Carol Rinkleib Ellison en 2000, au cours de laquelle 2632 femmes entre 23 et 90 ont été interviewées, ce qui a permis de découvrir que 39% des personnes pratiquant la masturbation le faisaient pour se relaxer. Selon Beverly Whipple, l'ocytocine en est la responsable. Lorsque quelqu'un a un orgasme, explique-t-elle dans son livre, «l'ocytocine est libérée des cellules nerveuses dans l'hypothalamus (une région du cerveau) et court dans le sang.»

«L'orgasme calme la tension car l'ocytocine stimule les impressions de chaleur et de relaxation», a écrit Carol Rinkleib Ellison.

Par ailleurs, des recherches effectuées par des scientifiques de l'université de Groningen aux Pays-Bas ont découvert que lorsque les femmes avaient un orgasme, l'amygdale, partie du cerveau associée à la peur et l'anxiété, n'a pas ou peu d'activité.

2. Un orgasme peut rendre votre partenaire moins enclin à vous tromper.

Des chercheurs allemands ont fait une expérience en 2012 pour tester le pouvoir de l'ocytocine. Ils étaient d'avis que de fortes doses d' «hormone de l'amour» incitaient les hommes à aller voir ailleurs, ils ont donc donné de l'ocytocine à un groupe d'hommes (heterosexuels) et leur ont présenté une femme très attirante. Les sujets se sont ensuite vus demander de déterminer le moment où la femme se trouvait à «une distance idéale» ou une «distance inconfortable».

Les participants ayant pris de l'ocytocine et se trouvant dans une relation monogame s'éloignaient de dix à 15 centimètres de plus que ceux ayant pris de l'ocytocine et n'étant pas dans une relation. Les chercheurs ont émis l'hypothèse qu'au lieu d'inciter les hommes à tromper leur compagne, l'ocytocine les amenait plutôt à s'accrocher au lieu qu'ils avaient avec leur copine.

3. L'orgasme féminin aiderait les hommes à mieux se concentrer.

seriousd

L'orgasme a tellement de pouvoir qu'une organisation de San Francisco, nomméeOne Taste, est consacrée à «la méditation orgasmique», au cours de laquelle deux partenaires se concentrent pour atteindre l'orgasme féminin. Récemment, l'actrice et ancienne playmate Karen Lorre a révélé au HuffPost Live qu,elle avait 11 orgasmes par jour grâce aux nouvelles pratiques de méditation de One Taste. Même des hommes ont estimé que leur santé s'améliorait lorsqu'ils donnaient du plaisir à une femme. Dans un article du New York Times, un homme a confessé que «fixer son attention sur une petite partie du corps d'une femme améliorait sa concentration au travail.»

4. Les orgasmes pourraient aider à régler les problèmes d'insomnie.

Préféreriez-vous prendre un somnifère ou avoir un orgasme époustouflant pour vous aider à dormir? Nous pensons connaître la réponse. Dans son livre, Beverly Whipple cite une autre étude effectuée par Carol Rinkleb Ellison dans laquelle elle indique que 32% des 1866 participantes américaines avaient déclaré se masturber pour faciliter leur sommeil.

Pourquoi? Personne n'a d'explication sûre, même si certains chercheurs et sexologues supposent queque la libération de substances neurochimiques, comme l'endorphine, peut avoir un effet sédatif.

5. Un orgasme masculin peut (peut-être) réduire la dépression d'une femme.

Une étude controversée d"étudiants de l'université de New York a démontré que les femmes ayant des rapports sans préservatif montraient moins de signes de dépression que les femmes utilisant des préservatifs ou s,abstenait d'avoir des relations sexuelles.

Qu'est-ce que cela signifie? Le sperme pourrait être un antidépresseur efficace pour les femmes. Cela dit, le sexe non protégé n'est PAS quelque chose que nous recommanderions -- après, une MST ou une grossesse imprévue peut aussi contribuer à la dépression.

Le principal auteur de l'étude, Gordon Gallup, a déclaré au New Scientistque si le sperme peut améliorer le moral d'une femme c'est grâce à plusieurs hormones modifiant l'humeur. Gordon Gallup a ajouté que la plupart des hormones étaient présentes dans le sang de la femme peu après l'éjaculation.

6. Les orgasmes soulagent la douleur.

«Certains signes montrent que les orgasmes peuvent alléger toutes sortes de douleurs -- dont celles liées à l'arthrite, à la chirurgie et même pendant l'accouchement», déclare Lisa Stern, infirmière praticienne. C'est grâce à l'ocytocine et aux endorphines, selon Brian Alexander, journaliste pour MSNBC. Ce dernier a cité une étude de Beverly Whipple, qui a découvert que la résistance à la douleur et la détection de la douleur des femmes augmentaient de respectivement 74.6% et 106.7% quand elles se masturbaient jusqu'à arriver à l'orgasme.

7. Ils aideraient les hommes à se guérir d'un rhume plus rapidement.

Une étude effectuée dans une université allemande a consisté à examiner 11 hommes, à qui l'on a demandé de se masturber jusqu'à éjaculation. Du sang était prélevé tout au long du processus, et l'on a découvert que l'excitation sexuelle et l'orgasme augmentaient le nombre de cellules «tueuses» appelées leucocytes. Ce qui signifie que lorsque les hommes sont malades, un orgasme activerait certains composants de leur système immunitaire qui les aiderait à surmonter plus rapidement la maladie.

8. Des orgasmes réguliers permettraient de vivre plus longtemps.

En 1997, un groupe de chercheurs du Pays de Galles a examiné la relation entre orgasmes et mortalité. Ils ont examiné la fréquence d'activité sexuelle de 918 hommes âgés de 45 à 59 ans. Ils se sont penchés sur les cas de morts par crise cardiaque et ont découvert que les participants ayant deux à trois orgasmes par semaine mouraient moitié moins rapidement que ceux ayant moins d'un orgasme par mois. Les chercheurs en ont conclu que «l'activité sexuelle devait avoir un effet protecteur sur la santé de l'homme

Même si les orgasmes féminins n'ont pas été étudiés avec autant d'application, Howard S. Friedman, auteur de "The Longevity Project: Surprising Discoveries for Health and Long Life," a examiné des recherches effectuées sur des couples. Il s'est penché sur un étude conduite par le psychologue Lewis Terman en 1941, consistant à examiner les vies sexuelles de 1500 couples californiens. Lewis Terman a enregistré la fréquence des orgasmes que les femmes avaient. Vingt ans plus tard, Howard Friedman et ses collègues se sont intéressés aux certificats de décès des femmes ayant été examinées. Ils ont découvert que les femmes ayant une certaine fréquence d'orgasmes pendant un rapport avaient tendance à vivre plus longtemps que les femmes moins actives sexuellement.

9. Les orgasmes stimulent aussi le cerveau.

Les orgasmes font circuler le sang, y compris dans le cerveau. En août dernier, les chercheurs Barry Komisaruk et Nan Wise ont demandé à des sujets femmes de se masturber sur une machine à IRM mesurant la circulation sanguine. Lorsque les femmes sont arrivées à l'orgasme, leur circulation sanguine a augmenté dans toutes les parties de leur cerveau tout en permettant aux nutriments et à l'oxygénation de voyager dans leur crâne.

10. Les orgasmes permettraient de continuer à avoir l'air jeune.

Oubliez le Botox, ayez un orgasme. David Weeks, psychologue anglais, a passé 10 ans à interroger des milliers d'hommes et de femmes de tous âges sur leurs vies sexuelles. Il a découvert que les personnes âgées de 40 à 50 ans déclarant avoir 50% de rapports sexuels de plus que d'autres sujets avaient l'air plus jeunes. Bien que l'étude n'en explique pas la raison, David Weeks suppute que les rapports sexuels libèrent des hormones de croissance, qui donnent un aspect plus élastique à la peau.

11. Plus ont vieilli, plus les orgasmes sont bons.

Il n'y a aucune raison d'arrêter le sexe en vieillissant. De fait, on est plus à même de l'apprécier en devenant vieux. Une étude parue dans la revue The American Journal of Medicine a montré que la satisfaction sexuelle des femmes augmentait avec l'âge.Des chercheurs de l'Université de Californie ont examiné 806 femmes vivant en maison de retraite. L'étude mesurait l'activité sexuelle de ces femmes âgées en moyenne de 67 ans, toutes ménopausées. Les résultats ont montré que la satisfaction sexuelle augmentait avec l'âge, la moitiédes femmes âgées de plus de 80 ans déclarant être satisfaites sexuellement presque à chaque fois voire à chaque fois. Conclusion: n'arrêtons jamais d'avoir des orgasmes!

Close
Les bénéfices du sexe sur la santé
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée
Retrouvez les articles du HuffPost Art de vivre sur notre page Facebook.