NOUVELLES

Carré Saint-Laurent : un projet immobilier de 160 M$ viendra revitaliser le coeur de Montréal

02/12/2013 12:56 EST | Actualisé 01/02/2014 05:12 EST
SRC

MONTRÉAL - Un carrefour situé au coeur de Montréal, l'angle de la rue Sainte-Catherine et du boulevard Saint-Laurent, sera revitalisé par un projet immobilier majeur, le Carré Saint-Laurent, un projet de 160 millions $ dont la construction se mettra en branle à l'automne 2014.

Bien qu'il ne participe pas au financement du projet, le gouvernement du Québec sera partie prenante pour assurer sa pérennité, puisqu'il s'est engagé à louer pour 25 ans 14 000 mètres carrés d'espaces à bureaux sur huit étages et d'y loger environ 700 fonctionnaires.

Le ministre responsable de la région de Montréal, Jean-François Lisée, a reconnu que cet engagement entraînerait des coûts plus élevés, par exemple, que l'achat des espaces de l'îlot Voyageur pour le ministère du Revenu, mais il estime que la décision est tout à fait justifiée dans le contexte.

«On sait que les coûts de location pour le gouvernement du Québec vont augmenter d'à peu près 2 à 2,5 millions $ par année et c'est une décision politique de dire: là, oui, ça va coûter un peu plus cher, mais c'est le prix à payer nous semble-t-il pour revitaliser le boulevard Saint-Laurent», a expliqué le ministre Lisée.

Celui-ci a soutenu que cette dépense n'aurait aucun impact sur les finances publiques.

«C'est à l'intérieur de nos cibles de dépenses globales. Aucune des annonces que nous avons faites cet automne, dont celle-ci, ne déroge à notre objectif de contrôle des dépenses. On juge que c'est important pour Montréal qu'on fasse ce choix.»

Le nouvel immeuble, qui occupera une superficie de plus de 3700 mètres carrés à l'angle sud-ouest du carrefour, abritera des commerces d'alimentation et de restauration au rez-de-chaussée et un espace de plus de 3200 mètres carrés entièrement réservé à des activités culturelles au premier étage.

C'est la Société de développement Angus (SDA), une entreprise d'économie sociale ayant acquis les terrains en question, qui est le maître d'oeuvre du projet.

«Ce n'est pas par hasard, ni pour une occasion d'affaires, que nous avons décidé d'acquérir et de développer les terrains dans ce secteur du boulevard Saint-Laurent, a déclaré son président, Jean Lamarre. C'est plutôt animé par la volonté de revitaliser le boulevard Saint-Laurent de façon significative et durable que nous avons entrepris notre intervention dans le secteur.»

Le nouvel édifice sera bordé par les rues Saint-Catherine et Clark au nord et à l'ouest, le boulevard Saint-Laurent à l'est et le Monument national au sud.

«Ce tronçon du boulevard était littéralement laissé à l'abandon alors que le Quartier des spectacles était en plein essor», a fait valoir M. Lamarre.

Outre les employés de l'État, qui occuperont les étages supérieurs du côté sud de l'édifice, 150 unités d'habitation seront aménagées dans les étages supérieurs du côté nord.

Fait à noter, un seul édifice du quadrilatère — et le commerce qu'il abrite — sera conservé, soit le Café Cléopâtre, un cabaret érotique emblématique de l'histoire de ce quartier souvent désigné comme le «Red Light» de Montréal.

INOLTRE SU HUFFPOST

Prostitutes And Gamblers Of 1940s Montreal