NOUVELLES

La réponse de Galchenyuk

02/12/2013 08:16 EST | Actualisé 01/02/2014 05:12 EST

Michel Therrien souhaitait une réponse positive d'Alex Galchenyuk après l'avoir cloué au banc en troisième période, samedi. On devine que le but gagnant le satisfera.

Un texte de Guillaume Lefrançois Twitter Courriel

Galchenyuk a brisé l'égalité en milieu de troisième période et le Canadien (16-9-3) l'a emporté 3-2 sur les Devils du New Jersey (11-12-5), lundi, à Montréal, dans le premier volet de la série aller-retour entre les deux équipes.

Posté à l'embouchure du filet, Galchenyuk a redirigé une passe - ou un tir, selon l'interprétation - de son bon ami Alexei Emelin, pour déjouer Martin Brodeur.

« C'est ce qui est bon dans la ligue, surtout avec notre calendrier ces temps-ci, on joue un match après l'autre. Si tu en joues une mauvaise, tu n'as pas le temps de te morfondre », a rappelé Galchenyuk.

Therrien, rappelons-le, avait mis en pénitence le jeune homme de 19 ans après qu'il eut écopé d'une autre mauvaise punition en deuxième période, samedi. Cette fois, non seulement a-t-il marqué le but de la victoire, il était même sur la patinoire dans la dernière minute, quand le filet adverse était désert.

« On l'a envoyé pour lui démontrer notre confiance, a expliqué l'entraîneur-chef du Canadien. Il a rebondi, il n'a pas pris de punition et il a marqué le but gagnant. Il doit se sentir très bien. »

L'autre héros

Rene Bourque et Max Pacioretty ont inscrit les autres filets des vainqueurs, les deux en deuxième période. Dans les deux cas, le travail de David Desharnais a été crucial.

Sur le but de Bourque, Desharnais y a été d'une superbe passe par-derrière, tandis que sur celui de Pacioretty, c'est plutôt l'acharnement du numéro 51 qui lui a permis de récupérer une rondelle libre, qu'il a remise à Markov, puis à l'Américain.

« La rondelle est libre, il veut être le premier dessus, a décrit Therrien. Sur le but de Pacioretty, il y avait une rondelle libre et il a gagné la bataille. C'est ce qu'on veut de lui. C'est le David qu'on connaît. Quand il travaille, ça lui amène de la confiance. »

Laissé de côté deux fois au début novembre, Desharnais compte maintenant huit points à ses sept dernières sorties. Si ses succès coïncident avec son jumelage avec les ailiers Pacioretty et Brendan Gallagher, d'autres souligneront aussi qu'ils surviennent depuis qu'il arbore cette gigantesque moustache à rendre fier Harold Snepsts.

« Je ne suis pas superstitieux, mais ça marche pour le moment », explique-t-il. Il semble que son « Movember » se poursuivra pour quelques jours...

Lent départ

Steve Bernier et Michael Ryder ont répliqué pour les Devils, qui ont dominé 29-17 aux tirs au but.

D'ailleurs, avant une percutante mise en échec de Travis Moen sur Mark Fayne à mi-chemin dans le match, le Tricolore était pour le moins amorphe, et Martin Brodeur semblait bien partie pour signer sa 45e victoire contre l'équipe de sa ville natale.

« On a joué un match haut en émotion samedi et quand tu reviens, c'est plus dur. C'était une crainte, sans que je le mentionne à notre équipe », a admis Therrien.

Carey Price était toutefois alerte, et il a bénéficié de l'aide de ses coéquipiers, nommément P.K. Subban, qui a privé les Devils de deux buts certains en première et en troisième périodes.

« Au nombre de fois où il m'a sorti de l'embarras, ça ne me dérangeait pas de l'aider, a mentionné Subban à propos de Price. Il a été tellement bon ce soir, comme depuis le début de la saison. Ça adonnait simplement que c'était moi qui passais par là. »

« Il joue son meilleur hockey. Sa concentration est à la bonne place », a rappelé Therrien, avant de vanter longuement le numéro 76, qu'il juge plus responsable en défense.

Le résultat de tout ça est que le CH signe un 6e gain à ses 7 derniers matchs, et un 8e à ses 11 derniers. Jamais, au cours de cette séquence, l'équipe n'a accordé plus de deux buts dans un match.

Les hommes de Michel Therrien renoueront avec les Devils dès mercredi, à Newark.

À noter

  • Michaël Bournival était de retour dans la formation du Canadien après avoir été laissé de côté samedi. Il a pris la place de George Parros.

PLUS:rc