NOUVELLES

« Superman » survole Bellew

01/12/2013 12:30 EST | Actualisé 31/01/2014 05:12 EST

QUEBEC -- Adonis Stevenson a conservé son titre de champion WBC des mi-lourds en l'emportant par mise hors de combat technique devant Tony Bellew, samedi soir, au Colisée Pepsi de Québec.

Un texte de Jean-François Chabot Twitter Courriel

L'emportant round après round, Stevenson a attendu patiemment que l'ouverture se présente. Round après round, « Superman » a sapé le moral du Britannique en réduisant son espace de manœuvre grâce à un contrôle parfait du centre du ring.

Repoussant Bellew dans les câbles à répétition, Stevenson a marqué des points pratiquement à volonté jusqu'à ce que l'arbitre s'interpose à 1:50 du 6e round.

Dès le début de cet ultime engagement, Stevenson a atteint Bellew d'un solide uppercut pour envoyer choir l'Anglais. Rapidement relevé, Bellew n'a tout de même pas offert plus de résistance face à la puissance des coups du Longueuillois qui sentait la fin proche.

Au micro de HBO, Stevenson s'est moqué de son adversaire qui l'avait qualifié de nain au cours de la semaine. On ne peut pas dire que le champion a eu le triomphe modeste. Voilà la preuve que Bellew avait touché Stevenson dans ce qu'il a de plus profond en ressassant son passé comme il l'a fait lors de la pesée officielle de vendredi.

La formalité de l'aspirant obligatoire étant maintenant derrière lui, Stevenson peut regarder devant lui avec l'envie de poursuivre sa route vers de plus hauts sommets.

La prochaine montagne à gravir a-t-elle pour nom Sergey Kovalev (champion WBO) ou Bernard Hopkins (champion IBF)? Les tractations iront bon train. Et Stevenson est vraiment dans le fauteuil du conducteur avec ce troisième K.-O. d'affilée sous l'oeil des caméras du grand réseau américain.

Stevenson qui vient de connaître une année de rêve et qui est candidat au titre de boxeur de l'année, peut envisager la suite avec la confiance que même le « kryptonite » ne pourrait ébranler.

PLUS:rc