NOUVELLES

Le nouveau pont Champlain sera construit trois ans plus tôt que prévu (VIDÉO)

01/12/2013 05:26 EST | Actualisé 31/01/2014 05:12 EST

MONTRÉAL - Le nouveau pont Champlain sera prêt en 2018, soit trois ans plus tôt que prévu, et ne fera pas l'objet d'un concours d'architecture, a annoncé dimanche le ministre fédéral de l'Infrastructure, Denis Lebel.

Il s'agira d'un pont à péage et l'infrastructure de train léger choisie par le gouvernement du Québec sera incluse dans le projet, a-t-il dit, en ajoutant que le pont serait conçu pour avoir une durée de vie d'au moins 100 ans.

Malgré ce devancement de la construction, M. Lebel a assuré que les plans allaient être respectés «en coûts et en échéancier».

«Le fait de devancer l'échéancier n'aura pas, à notre connaissance, d'impact sur le budget», a-t-il affirmé.

Le début du remplacement du pont de l'Île-des-Soeurs a permis au gouvernement conservateur de mettre le pied sur l'accélérateur dans ce dossier.

«Lorsqu'un rapport de génie avait annoncé qu'il fallait d'abord remplacer le pont de l'Île-des-Soeurs, à ce moment-là, on ne pensait pas que ça viendrait nous aider dans l'étape suivante», a expliqué le ministre lors d'une conférence de presse à l'Île-des-Soeurs.

Or, ce pont-jetée, qui servira de voie de contournement pour isoler le pont Champlain, a commencé à être aménagé, «ce qui va nous permettre de commencer les travaux par le pont Champlain».

«Il faut simplement réviser les étapes de notre échéancier. Au lieu de commencer peut-être par l'autoroute 15 et d'autres travaux, on va commencer par le pont Champlain. On terminera les autres un peu plus tard, c'est le pont qui est problématique», a-t-il expliqué.

Le processus d'appel d'offres pour les travaux en partenariat public-privé (PPP) commencera au printemps 2014, une fois que toutes les expertises (géologiques et hydrauliques, notamment) qui ont cours présentement seront complétées.

M. Lebel a précisé qu'il n'y aurait pas de concours architectural pour le pont, puisque les délais seront trop serrés. Des directives architecturales seront toutefois établies.

«Pour nous, l'important, c'est d'avoir le plus bel ouvrage au meilleur prix possible tout en respectant les échéanciers», a-t-il affirmé.

Le ministre a fait savoir que le gouvernement avait retenu les services de l'ingénieur danois Poul Ove Jensen, qui a notamment conçu le pont de Stonecutters à Hong Kong. Il travaillera en collaboration avec la firme montréalaise Provencher Roy.

Tous les efforts seront faits pour que le pont Champlain demeure ouvert d'ici la construction de la nouvelle structure, a assuré M. Lebel.

Le ministre québécois des Transports, Sylvain Gaudreault, a accueilli positivement l'annonce de M. Lebel. Dans un communiqué, il a toutefois invité le gouvernement fédéral à dévoiler le plus rapidement possible son plan d'affaires afin de connaître les détails du financement du futur pont.

Le gouvernement fédéral devrait dévoiler ce plan d'affaires «dans les prochaines semaines».

Le maire de Montréal, Denis Coderre, s'est dit satisfait de l'annonce, mais il compte étudier le plan d'affaire pour vérifier «si on a tout fait pour que ça se fasse plus rapidement».

Il souhaite poser des questions concernant les décisions prises par le gouvernement, faisant notamment référence à l'absence de concours architectural international. En point de presse, il a réitéré son désir de voir le nouveau pont Champlain agir comme une «signature» pour Montréal.

Si le Nouveau parti démocratique (NPD) se réjouit de ce nouvel échéancier, le porte-parole adjoint en matière de transports, Hoang Mai, estime que le processus manque de transparence. Il dénonce le fait que le nouveau pont ne sera pas le fruit d'un concours architectural international.

«Nous voulons des appels d'offres ouverts, publics et transparents», a-t-il dit en entrevue avec La Presse Canadienne.

Cinq voies ouvertes avant minuit

Le directeur général de la société Les Ponts Jacques Cartier et Champlain, Glen Carlin, a indiqué dimanche que cinq des six voies du pont seraient rouvertes dimanche soir, avant minuit. La troisième voie en direction de la Rive-Sud, sur laquelle empiète la poutre d'urgence, sera à nouveau ouverte autour du 12 décembre, lorsque les voies seront reconfigurées avec une largeur réduite.

«La sécurité du pont demeure une priorité de tous les jours pour le gouvernement fédéral, nous faisons le travail nécessaire pour sécuriser le pont, et lorsque des voies sont ouvertes, c'est parce qu'elles sont sécuritaires», a affirmé le ministre Lebel, qui a remercié à plusieurs reprises la population pour sa patience.

Samedi, le pont est resté complètement fermé à la circulation pendant plusieurs heures afin de procéder à l'installation d'une «superpoutre» visant à solidifier une poutre fissurée du côté ouest, en direction de la Rive-Sud.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les routes les plus bizarres du monde