NOUVELLES

L'installation de la super-poutre du pont Champlain prend du retard

30/11/2013 01:48 EST | Actualisé 29/01/2014 05:12 EST

La réouverture du pont Champlain à la circulation ne se fera pas avant 15 h, voire même plus tard. L'opération de sauvetage du pont, avec l'installation de la « super-poutre », est en cours, après avoir pris plusieurs heures de retard.

Vers 9 h, le camion transportant la poutre de 75 tonnes est arrivé à destination sur le tablier du pont Champlain. Deux grues de 160 tonnes doivent ensuite lever la pièce d'acier et la déposer sur la poutre fissurée, à 37 mètres au-dessus du fleuve Saint-Laurent.

L'opération a été retardée en raison du muret de béton qui sépare les deux voies, les « glissières médianes », a expliqué Jean-Vincent Lacroix, porte-parole de la Société des ponts Jacques-Cartier et Champlain. « Il fallait arracher ces barrières de béton pour laisser la place aux grues, et ça a pris plus de temps que prévu en raison du climat », a-t-il précisé.

Avec le retard de l'opération, les deux voies de circulation qui devaient rouvrir à 7 h ne permettront pas aux automobilistes de circuler avant 15 h, voire même plus tard. Le pont est complètement fermé à la circulation depuis 2 h cette nuit.

Si les opérations se déroulent comme prévu, cinq voies sur six seront rouvertes dès lundi matin : trois vers Montréal et deux vers la Rive-Sud. 

Vendredi soir, ingénieurs et entrepreneurs ont chargé la poutre en vue de son déplacement, de l'île des Soeurs, où elle a été assemblée, vers le pont Champlain.

Le NPD dénonce l'inaction d'Ottawa

Une semaine après la sortie de son chef Thomas Mulcair, le Nouveau Parti démocratique (NPD) a encore une fois critiqué samedi la lenteur du gouvernement fédéral dans le dossier, estimant que le pont aurait dû être construit il y a des années.

Selon le porte-parole des Transports pour le NPD, le député Hoang Mai, la réparation de poutres fissurées équivaut à « mettre un pansement à un patient qui est sur le point de mourir ».

Rappelons que la poutre d'acier - une mesure temporaire - doit permettre de soulager la structure, en absorbant une partie du poids. Ces prochaines semaines, une pièce en treillis, moins lourde, sera installée sous la poutre problématique et, au printemps, la super-poutre sera retirée.

Pour suivre notre couverture en direct sur un appareil mobile, cliquez ici.

PLUS:rc