NOUVELLES

Dan confond juges et sceptiques

30/11/2013 11:24 EST | Actualisé 30/01/2014 05:12 EST

QUÉBEC - Le Roumain et Montréalais d'adoption Jo Jo Dan a remporté une décision partagée et controversée devant Kevin Bizier pour lui ravir ses ceintures et le titre d'aspirant no 2 pour le titre IBF des mi-moyens.

Un texte de Jean-François Chabot Twitter Courriel

Au terme d'un combat âprement disputé, les trois juges ont remis des cartes de pointage tellement disparates qu'elles ont laissé plus d'un observateur pantois.

Un premier juge a donné Bizier gagnant 117-110. Le deuxième a vu Dan l'emporter 116-111. Le dernier a tranché 114-113 en faveur de Dan qui a levé les bras au ciel pendant que Bizier s'effondrait de dépit.

Ce résultat fera jaser dans les chaumières, d'autant que Bizier a contrôlé la seconde moitié du combat et que l'arbitre a enlevé un point à Dan au 10e round après deux avertissements pour avoir retenu. Dans ce seul round, Bizier a récolté deux points de plus que son rival.

Ce premier revers de Bizier (21-1,14 K.-O.) fait mal. Espérons qu'il recule pour mieux sauter. Dan voit des portes s'ouvrir. La suite promet.

Zewski dominant

Dans l'une de ses rares apparitions sur la scène québécoise de la boxe, le Trifluvien Mikael Zewski (22-0, 17 K.-O.) a laissé une forte impression sur la foule du Colisée et sur le visage de l'Américain Ryan Lee Davis (24-12, 3 K.-O.).

À sa quatrième sortie au Québec en 22 combats professionnels, Zewski a montré toute l'étendue de son talent dans un combat qu'il a dominé de bout en bout.

Incisif et précis, Zewski a envoyé son rival trois fois au plancher au cours du troisième round. L'arbitre Marlon B. Wright n'a eu d'autre choix que de mettre fin au combat à 2:01.

La suite des choses est plus rose encore pour Zewski que les chaussettes rayées de sa plus récente victime. Ce protégé du groupe américain Top Rank pourrait obtenir sa chance pour un titre mondial sous peu.

Grâce à cette victoire, Zewski n'est qu'à un combat de devenir l'aspirant obligatoire pour la ceinture IBF des mi-moyens que détient l'Américain Devon Alexander.

Les apéros

Vous vous rappelez peut-être de ces clowns gonflables et lestés de sable sur lesquels ont tapait et qui se relevaient sans cesse?

Samedi soir, le Colombien Jose Miguel Torres (27-6, 24 K.-O.) a eu l'air d'un de ces augustes jouets.

Il a visité le tapis sept fois en l'espace de sept rounds en plus d'être sauvé par la cloche deux fois avant que ses hommes de coin ne signifient son abandon face à David Lemieux (31-2, 29 K.-O.).

Lemieux continue de croire que l'on gagne des combats en ne lançant que des bombes. Un peu plus de finesse lui aurait peut-être permis d'écourter sa soirée de travail.

Dans un duel entre deux mastodontes, le Québécois Éric Martel Bahoeli (10-3, 7 K.-O.) a surmonté une fin de premier round difficile pour infliger un premier revers au Lavallois Didier Bence (9-1, 3 K.-O.). Martel a triomphé par TKO (arrêt de l'arbitre) à 1:44 de la deuxième reprise.

Le Russe et Montréalais d'adoption Artur Beterbiev (3-0, 3 K.-O.) a enregistré un troisième K.-O. en autant de combats professionnels. Il a expédié l'Américain William Ray Bailey (12-18, 4 K.-O.) en 2 min 49 s. Ce dernier n'avait du boxeur que la culotte.

On notera enfin la victoire par décision unanime (60-54, 60-54, 60-54) de Sébatien Bouchard (8-0, 2 K.-O.) de Baie St-Paul aux dépens du Belge Mohamed Sidi Slimani (4-2, 3 K.-O.).

PLUS:rc