NOUVELLES

Boxe : Kovalev toujours champion

01/12/2013 12:08 EST | Actualisé 30/01/2014 05:12 EST
PC

QUÉBEC - Le Russe Sergey « Krusher » Kovalev a conservé son titre mondial WBO des poids mi-lourds (175 lb) avec un spectaculaire K.-O sur l'Ukrainien Ismayl Sillakh, en demi-finale au combat de championnat du monde entre Adonis Stevenson et Tony Bellew, samedi au Colisée Pepsi de Québec.

Après un premier round plutôt égal, Kovalev (23-0-1, 21 K.-O.) a trouvé la cible avec un « missile » de la main droite afin d'asseoir Sillakh (21-2, 17 K.-O.).

Flairant le sang, le champion s'est rué sur sa proie afin de terminer le boulot, à 0:52 de la seconde reprise. L'aspirant, solidement ébranlé, est demeuré au sol un bon moment avant de reprendre ses esprits.

« Je suis prêt à me battre contre n'importe qui. Adonis Stevenson est le vrai champion linéaire de la catégorie et c'est lui que je souhaite affronter maintenant », a lancé le puissant frappeur surnommé « Krusher » après sa courte présence avec les gants aux poings.

C'est probablement ce que souhaite également la puissante chaîne HBO en télédiffusant les face-à-face respectifs de Kovalev et de Stevenson sur la même carte.

Dan remporte une violente bataille

Dans une furieuse bagarre, le Montréalais d'origine roumaine Jo Jo Dan (32-2, 17 K.-O.) a remporté les honneurs d'un combat éliminatoire pour l'obtention du deuxième rang à l'IBF des poids mi-moyens (147 lb) face à Kevin Bizier (21-1, 14 K.-O.) de Québec.

La foule a conspué la décision des juges, une décision partagée en faveur de Dan (116-111, 114-113 et 110-117), puisque la victoire semblait revenir à Bizier, surtout que Dan s'est vu retirer un point au 10e assaut pour avoir accroché trop souvent.

Peu importe, les vrais gagnants auront été les partisans avec cette féroce bataille, où les deux belligérants se sont frappés à qui mieux mieux. La quatrième reprise a notamment été une véritable pièce d'anthologie...

Conséquences directes de son triomphe, Jo Jo Dan reviendra dans la métropole avec les ceintures NABA et IBF Inter-Continental des mi-moyens, en attendant un choc éliminatoire afin de devenir aspirant obligatoire au titre mondial IBF détenu par l'Américain Devon Alexander.

Sept, le chiffre magique de Lemieux

Le Montréalais David Lemieux (31-2, 29 K.-O.) avait un rival pugnace en la personne du Colombien Jose Miguel Torres (27-6, 24 K.-O.), classé 11e au monde à l'IBF chez les poids moyens (160 lb).

Le poulain de l'entraîneur Marc Ramsay a dû balancer son coriace rival au canevas à pas moins de sept occasions en sept rounds afin de quitter l'arène dans les bottines du vainqueur.

Le coin du visiteur a officiellement lancé la serviette à 1:48 de la septième reprise, alors que Torres se relevait avec des airs d'un increvable « Rocky Balboa ».

Lemieux a tout de même reçu sa part de coups entre les nombreuses chutes au tapis, ce qui lui a permis de prendre une bonne dose d'expérience.

Zewski sans pitié

Le poids mi-moyen trifluvien Mikael Zewski (22-0, 17 K.-O.) a martyrisé le faire-valoir américain Ryan Davis (24-12-3, 9 K.-O.), l'arrêtant à 2:01 du troisième engagement.

Trop fort pour son adversaire, le jeune athlète âgé de 24 ans a déclassé le visiteur de « A à Z ». Après deux rounds tout à son avantage, Zewski a rivé Davis au plancher à trois reprises lors du troisième assaut afin de remporter ce face-à-face à sens unique.

« Je ne croyais pas qu'il serait si facile à toucher que ça. Il semblait habitué à recevoir de durs coups, mais ma rapidité a fait la différence. Les gens me voient comme un dur cogneur, mais moi je me vois avant tout comme un boxeur de vitesse », a commenté le vainqueur à sa sortie du ring.

Martel-Bahoeli cause la surprise

Le poids lourd Éric Martel-Bahoeli (10-3, 7 K.-O.) de Québec a fait plaisir à la foule grâce à une victoire surprise par T.-K.-O. sur le protégé du Groupe Yvon Michel (GYM), le Repentignois Didier Bence (9-1, 3 K.-O.).

Négligé, le poulain de l'entraîneur François Duguay a étonné lorsqu'il a placé un percutant crochet de gauche qui a expédié son opposant sur son postérieur, au tout début de la deuxième reprise.

Le colosse de 242 livres a ensuite poursuivi son travail de sape, envoyant son rival au tapis à deux autres occasions afin d'enregistrer le gain, à 1:44 du second round.

Avec ce gain, Martel-Bahoeli, titulaire d'un titre canadien chez les professionnels, a vengé ses deux échecs chez les amateurs sur Bence.

Victoires pour Beterbiev et Bouchard

L'étoile russe Artur Beterbiev (3-0, 3 K.-O.), un Olympien des Jeux de Pékin et de Londres, a impressionné lors de sa première présence dans la Vieille Capitale.

Le mi-lourd sous contrat avec GYM n'a fait qu'une bouchée du Californien Billy Bailey (12-18, 4 K.-O.), lui passant le K.-O. à 2:49 de l'entame. Une main droite parfaite a sonné le glas au duel inégal. Après tout, Beterbiev a vaincu les deux demi-finalistes de la soirée, Sergey Kovalev et Ismayl Sillakh, chez les amateurs...

Dans le combat de lever de rideau, Sébastien Bouchard (8-0, 2 K.-O.) de Québec a vaincu le Belge Mohammed Sidi Slimani (4-2-1, 3 K.-O.) par décision unanime, chez les poids moyens.

Au terme de six assauts où le boxeur local a été plus agressif, les juges ont remis des cartes de 60-54, 60-54 et 60-54.

INOLTRE SU HUFFPOST

Gala de boxe du 30 novembre 2013 à Québec