POLITIQUE

Remboursement de Mike Duffy: le Parti libéral veut une enquête sur le sénateur Gerstein

29/11/2013 04:05 EST | Actualisé 29/01/2014 05:12 EST
PC

Le Parti libéral du Canada a demandé à la Gendarmerie royale du Canada (GRC) d'enquêter sur le sénateur conservateur Irving Gerstein, en lien avec sa possible implication dans le remboursement des dépenses du sénateur Mike Duffy.

C'est le député libéral Sean Casey qui a envoyé la lettre jeudi au commissaire de la GRC.

Il fonde sa demande sur des faits allégués dans un document déposé à la Cour par la GRC dans le cadre de son enquête sur l'entente entre Nigel Wright, l'ex-chef de cabinet de Stephen Harper, et le sénateur Duffy.

Selon le député Casey, le document suggère qu'avant que Nigel Wright ne décide de faire un chèque de 90 000 $ à Mike Duffy, le sénateur Gerstein - président du Fonds conservateur du Canada - avait considéré utiliser les fonds du parti à cette même fin.

Cette possibilité aurait été envisagée lorsque le Parti conservateur croyait que les dépenses que M. Duffy devait rembourser au Sénat s'élevaient à 32 000 $, notent les libéraux en citant les documents de la Cour.

Ce paiement était en échange de la collaboration du sénateur Duffy à un plan visant à laisser croire qu'il avait remboursé lui-même le Sénat, et à ce moment, un audit entrepris sur ses dépenses aurait alors été abandonné.

Le Parti libéral demande ainsi à la GRC de déterminer si une promesse de paiement a effectivement été faite à un sénateur par une personne autorisée à distribuer de l'argent du Fonds conservateur, soit M. Gerstein, en lien avec un dossier dont a été saisi un comité sénatorial.

Les libéraux croient que de tels agissements pourraient contrevenir à la Loi sur le Parlement du Canada, ou constituer un complot et être un acte criminel.

Les controverses du Sénat

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.