NOUVELLES

Les champions de la Coupe Vanier honorés à l'Assemblée nationale

29/11/2013 05:11 EST | Actualisé 28/01/2014 05:12 EST

Presque une semaine après avoir remporté leur huitième Coupe Vanier, les joueurs du Rouge et Or ont été reçus en héros à l'Assemblée nationale.

Les députés ont uni leurs voix pour souligner le talent des joueurs de l'Université Laval qui ont connu une saison parfaite. Une vingtaine de membres de l'équipe, la direction et le recteur de l'Université Laval, Denis Brière, étaient présents.

Ils sont « une source d'inspiration de ce qui se fait de mieux dans chacune de nos sphères d'activité », a mentionné le député caquiste Gérard Deltell, ajoutant qu'ils donnent aussi l'exemple « à tous nos jeunes ».

La ministre de l'Éducation et du Sport, Marie Malavoy, a insisté sur leur réussite tant du côté sportif que scolaire. « Vous représentez la quintessence de cet alliage », a-t-elle souligné.

Avant la cérémonie, les joueurs ont assisté à la période des questions de la galerie réservée au public, inspirant une blague au président de l'Assemblée nationale.

« Ça nous permet de vérifier la solidité de notre galerie. J'aime mieux vous voir ici que sur le pont Champlain! », a lancé Jacques Chagnon.

Des honneurs qui font plaisir

Le président de l'équipe Jacques Tanguay a rappelé que chaque victoire est appréciée. « On ne s'habitue jamais de gagner et pour nos joueurs qui se renouvellent pour plusieurs chaque année c'est une expérience extraordinaire autant sur le terrain lors de la victoire que d'être reçu ici à l'Assemblée nationale », a-t-il mentionné.

Le receveur Guillaume Rioux, qui remportait sa troisième et dernière Coupe Vanier, apprécie cette reconnaissance. « Ce n'est pas pour ça qu'on le fait, mais une fois qu'on a gagné, c'est le fun de voir que la ville est derrière nous, que tout le monde est fier de nous. On se le fait dire beaucoup et on l'apprécie ».

Le Rouge et Or n'a pas encore décidé s'il déposera sa candidature pour accueillir la 50e finale de la Coupe Vanier l'an prochain. La direction veut laisser la chance aux autres. « On joue dans une ligue de 27 équipes et on veut que tout le monde puisse partager le genre d'expérience qu'on a vécue à Québec. On n'ira pas en opposition avec d'autres candidatures », a précisé Jacques Tanguay.

PLUS:rc