NOUVELLES

Dure réalité pour les enfants syriens dans les camps de réfugiés

29/11/2013 10:46 EST | Actualisé 29/01/2014 05:12 EST

Des milliers d'enfants syriens chassés de chez eux par la guerre vivent seuls, sans école et sans ressources dans des camps de réfugiés où ils doivent travailler pour survivre, rapporte le Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR).

Dans un rapport publié vendredi, le HCR dresse un bilan préoccupant de la situation des enfants syriens qui vivent depuis bientôt trois ans dans des camps de réfugiés, dans les pays voisins de la Syrie.

Dans un rapport intitulé « L'avenir de la Syrie - la crise des enfants réfugiés », le HCR écrit que des milliers d'enfants seuls dans les camps du Liban et de Jordanie sont forcés de travailler illégalement, parfois dans des conditions qui s'apparentent à de l'esclavage, pour gagner de quoi survivre.

les enfants refugies syriens

La plupart des enfants rencontrés par les enquêteurs du HCR sont privés d'éducation et souffrent dans une large mesure de traumatismes psychologiques dus aux horreurs de la guerre civile qui embrase leur pays depuis 32 mois.

L'enquête du HCR montre que beaucoup d'enfants réfugiés syriens grandissent dans des familles brisées et qu'ils deviennent souvent le principal soutien familial. Le rapport fait état d'enfants de sept ans qui travaillent de longues heures, parfois dans des conditions dangereuses, pour un maigre salaire.

« Plus de 70 000 familles réfugiées syriennes vivent sans père et plus de 3700 enfants réfugiés sont non accompagnés ou séparés de leurs deux parents », écrit le HCR dans un communiqué.

L'actrice américaine Angelina Jolie, qui agit à titre d'émissaire du HCR, témoigne également du sort de ces enfants syriens déracinés et isolés dans ces camps surpeuplés.

Au Liban, 741 enfants des camps ont dû être hospitalisés pour soigner des blessures, et ce, dans les 6 premiers mois de l'année 2013, rapporte le document de l'ONU.

En Jordanie, dans le camp de Zaatri, ce sont plus de 1000 enfants qui ont dû être hospitalisés pour des blessures liées à la guerre.

Les auteurs du rapport attirent aussi l'attention sur la colère que couvent les enfants qu'ils ont rencontrés. Plusieurs d'entre eux ont exprimé le désir de rentrer rapidement en Syrie pour combattre.

Le rapport fait aussi état d'informations voulant que des enfants syriens soient entraînés au combat dans les camps de réfugiés en vue d'un retour éventuel en Syrie.
On compte plus de 1,1 million d'enfants syriens réfugiés dans les pays voisins de la Syrie, la majeure partie vit dans des camps surpeuplés.

PLUS:rc