DIVERTISSEMENT
28/11/2013 12:31 EST | Actualisé 28/11/2013 12:48 EST

«Old Boy»: les affiches du film de Spike Lee auraient été volées à un jeune graphiste

Julian Luis Garcia

Le remake américain du film Old Boy, réalisé par Spike Lee, est à peine sorti en salles qu'une polémique fait rage autour de la production. La raison? Les affiches du film auraient été largement «copiées» sur les créations d'un jeune graphiste et ses créations originales largement diffusées au mépris des droits d'auteurs.

Une histoire à dormir debout révélée par Juan Luis Garcia, le graphiste en question, au travers d'une lettre ouverte à Spike Lee publiée sur son site internet.

Il y raconte comment, en début d'année, l'agence de production «40 acres and a mule» l'a engagé pour réaliser les affiches du film, qui seront ensuite présentées à Spike Lee. Après deux mois de travail, la série d'affiches est prête et l'agence accepte de la présenter au réalisateur. Mais pour Juan Luis Garcia, c'est la douche écossaise: on lui propose une rémunération bien en-deçà de ses attentes.

«L'agence m'a fait une offre tellement basse que c'en était insultant, déclare-t-il. Mais ils m'ont dit que l'important ce n'était pas l'argent, mais la publicité que cela me donnerait [...] Après y avoir bien réfléchi, j'ai dû décliner l'offre. J'ai tenté de négocier mais ils n'ont rien voulu entendre. Je gagne autant d'argent en travaillant une journée en tant qu'assistant de photographie et j'avais travaillé exclusivement sur ce projet pendant deux mois.»

Mais Juan Luis Garcia était loin d'être au bout de ses peines: après l'avoir insulté et menacé de le traîner en justice, l'agence a purement et simplement fait circuler l'affiche originale du graphiste... sans même avoir payé la somme ridicule qu'elle lui avait proposé à l'origine. Voici l'affiche sur le compte Facebook de l'agence (en date du 24 novembre 2013), accompagnée des commentaires furieux des internautes:

old boy

Et, comme on peut le voir sur le blog du graphiste, la plupart de ses affiches ont de toute évidence été copiées (il suffit de voir l'affiche principale pour s'en rendre compte: un homme sortant d'une caisse en plein milieu d'une prairie avec, dans le fond, une femme en robe tenant un parapluie jaune, tout y est). Pourtant, Juan Luis Garcia dit ne pas vouloir que l'affaire se répande. «Ma femme et moi attendons notre premier enfant pour le début d'année prochaine et la seule pensée de leur faire vivre ça me met les larmes aux yeux», écrit-il.

Pour le moment, Spike lee n'a pas encore réagi.

Des affiches films détournés version Star Wars


Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.