NOUVELLES

Les producteurs de lait dénoncent l'accord de libre-échange avec l'Union européenne

28/11/2013 02:38 EST | Actualisé 27/01/2014 05:12 EST

Une centaine de producteurs de lait ont manifesté jeudi midi, dans les rues de Québec, pour dénoncer le nouvel accord de libre-échange conclu entre le Canada et l'Union européenne.

La nouvelle entente permettra la vente de 17 700 tonnes supplémentaires de fromages européens sur le marché canadien. Des fromages largement subventionnés qui feront concurrence aux produits québécois.

Ottawa s'est engagé à indemniser les producteurs de lait québécois à la demande du gouvernement du Québec.

Les producteurs demandent maintenant l'aide promise. « On dit au gouvernement : " tu nous as promis des compensations, c'est le temps de se mettre à la table et d'établir les compensations ". On sait que l'accord est signé, on va vivre avec, mais on veut des compensations », réclame le président de la Fédération des producteurs de lait du Québec, Bruno Letendre.

La Fédération des producteurs de lait du Québec calcule que 180 millions de litres de lait ne seront plus produits, ni transformés ici avec l'arrivée de plus fromages européens.

Bruno Letendre indique que même si la consommation de fromage augmente chaque année au Québec, d'environ 0,5 % à 1 %, cette hausse ne comblera pas la quantité supplémentaire de fromages européens importés.

Les manifestants, qui ont marché jusqu'à l'Agence des services frontaliers du Canada, rue Dalhousie, se sont d'abord arrêtés devant l'Assemblée nationale pour remercier le gouvernement québécois de son appui.

Les producteurs s'attendent toutefois à ce que Québec assume le leadership dans le dossier.

PLUS:rc