DIVERTISSEMENT
27/11/2013 10:59 EST | Actualisé 28/02/2014 06:00 EST

Les Québécois seront-ils aux Oscars? (PHOTOS)

Montage

Il s'agit d'une année unique. Jamais n’a-t-on vu autant de réalisateurs québécois tourner aux États-Unis et obtenir du succès. On pense tout de suite à Denis Villeneuve (Prisoners et Enemy) mais aussi à Jean-Marc Vallée (Dallas Buyers Club) dont les films ont été bien accueillis lors des derniers mois.

Cette semaine, c'était au tour de Ken Scott d'affronter le public américain avec son film Delivery Man, un remake du film populaire Starbuck avec Vince Vaughn en tête d’affiche qui reprend le rôle de Patrick Huard. Son film devrait toutefois satisfaire davantage le public que les critiques.

Cela dit, ces succès québécois sont notables, car les cinéastes ont fait des œuvres originales à mille lieues des films de commande. À Hollywood, on recrute souvent des talents venus d'ailleurs, mais les réalisateurs étrangers peuvent rapidement se perdre et se faire bouffer par les producteurs qui veulent à tout prix une rentabilité, ce qui ne rime pas souvent avec les ambitions artistiques des artisans.

Au contraire, les films des réalisateurs québécois ont été salués par la critique. Pas moins de 95 % des journalistes américains ont aimé Dallas Buyers Club alors que 81 % en ont fait de même pour Prisoners selon le site référence Rottentomatoes. Les deux cinéastes ont obtenu des articles élogieux dans les grands quotidiens si bien que les deux films sont maintenant considérés pour les Oscars.

Dallas Buyers Club ou Prisoners?

Un des deux longs-métrages pourrait d'ailleurs se faufiler dans la catégorie du meilleur film qui a maintenant 10 nommés. Mais cela se ferait par la peau des dents car ils ne sont pas considérés comme des favoris à l'heure actuelle. Et il serait bien difficile de faire inverser la tendance. Et soyons honnêtes, aucun des deux n'a de chance de l'emporter.

Jean-Marc Vallée semblait avoir le chemin libre afin d'obtenir une nomination plus tôt cette année comme meilleur réalisateur, mais son nom a glissé au fil des semaines au profit d'autres cinéastes notamment Steve McQueen (12 Years a Slave). Dans cette catégorie, Denis Villeneuve semble maintenant être mieux placé et son nom apparaît sur différentes listes. Mais encore là, ce serait un peu une surprise s'il obtenait une nomination.

Ceci dit, Dallas Buyers Club a de meilleures chances dans d'autres catégories notamment au chapitre des interprétations. Il est assuré (ou presque) que Matthew McConaughey obtienne une nomination pour sa prestation de cowboy atteint du sida tout autant que Jared Leto comme meilleur acteur de soutien. Le film a également des chances dans la catégorie du meilleur scénario adapté.

Pour Prisoners, l'acteur principal Hugh Jackman pourrait lui aussi remporter une nomination pour son rôle de père qui cherche désespérément son enfant kidnappé ou Jake Gyllenhaal qui joue le flic chargé de l'affaire.

Et Gabrielle?

Un petit mot sur Gabrielle, le film québécois représentant le Canada dans la catégorie du meilleur film en langue étrangère. Malgré une belle carrière internationale, l'œuvre semble un peu inférieure aux Incendies, Monsieur Lazhar et Rebelle, des films qui avaient tous été nommés.

D'autres longs-métrages semblent avoir de meilleures chances comme La Grande Bellazza (Italie), le superbe Jagten (Danemark), Renoir (France), Le Passé (Iran), Heli (Mexique) ou Borgman (Hollande). Toutefois, il ne s'agit pas d'une grande année et le film pourrait se faufiler et obtenir une nomination.

EN IMAGES:

Dallas Buyers Club et Prisoners aux Oscars

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.