NOUVELLES
23/11/2013 10:51 EST | Actualisé 23/01/2014 05:12 EST

La police de Toronto a lancé une alerte générale pour retrouver le maire Rob Ford en août

Bernard Weil via Getty Images
TORONTO, ON - NOVEMBER 18: Mayor Rob Ford listens to question in city council. Ford was stripped of most of his duties by council. November 18, 2013. (Bernard Weil/Toronto Star via Getty Images)

La police de Toronto a lancé une alerte générale pour retrouver le maire Rob Ford le 29 août dernier. Celle-ci a été déclenchée parce que des témoins s'inquiétaient de l'état dans lequel le maire avait pris le volant, selon ce qu'a appris CBC.

Ce soir là, M. Ford assistait à un barbecue auquel était aussi invité le premier ministre Stephen Harper. Selon CBC, Rob Ford s'était présenté au barbecue dans l'espoir de rencontrer Stephen Harper et obtenir des fonds pour financer la construction d'un métro à Scarborough. Cette rencontre n'aurait jamais eu lieu.

Ce sont des personnes présentes à l'événement qui ont alerté la police lorsqu'elles ont vu Rob Ford quitter en conduisant alors qu'il semblait en état d'ébriété.

Tous les postes de police de la métropole ont été alertés et les auto-patrouilles ont reçu l'ordre d'ouvrir l'oeil pour repérer le véhicule du maire.

La police a retrouvé le maire au Grand Hotel & Suites, sur la rue Jarvis, où il devait passer la nuit. Un agent aurait discuté avec lui et l'aurait mis au courant de l'alerte qui a été déclenchée pour le retrouver.

Il n'y a pas eu d'accusation portée contre Rob Ford et l'enquête a été fermée.

Plusieurs membres du conseil municipal de Toronto se sont dits inquiets après que M. Ford eut lui-même admis avoir conduit après avoir consommé de l'alcool. C'est une déclaration que le maire a faite après avoir avoué avoir fumé du crack l'année dernière, alors qu'il était à la tête de la métropole.

Le conseil municipal de Toronto a récemment retiré au maire la majorité de ses pouvoirs.

INOLTRE SU HUFFPOST

Rob Ford ne démissionnera pas