NOUVELLES
22/11/2013 08:28 EST | Actualisé 22/01/2014 05:12 EST

Une secte juive ultra-orthodoxe fuit en Ontario

Radio-Canada

Une quarantaine de familles d'une secte juive ultra-orthodoxe ont fui Sainte-Agathe cette semaine pour s'installer en Ontario afin d'éviter la Direction de la protection de la jeunesse, qui a relevé des problèmes de scolarisation et de négligence.

Un des résidents encore sur place, Yohil Weingarten, affirme que sa communauté des Laurentides, qui inclut quelque 120 enfants, est partie parce que des agents de la protection de la jeunesse ont rencontré deux familles et leur ont dit qu'elles devront se présenter devant la cour.

« Il n'est pas question que nos enfants étudient la théorie de l'évolution et toutes sortes de choses violentes », affirme le résident. « La DPJ voulait amener deux de nos familles devant les tribunaux...Une façon de nous piéger », ajoute-t-il.

La DPJ de St-Jérôme affirme de son côté qu'elle intervient depuis plusieurs mois dans cette communauté pour des problèmes de négligence, de scolarisation et « d'autres problèmes », indique le porte-parole, Denis Baraby.

Selon une source policière, il y aurait enquête pour agression sexuelle sur des mineurs et les autorités songeraient à faire émettre des mandats pour aller chercher les enfants en Ontario.

Le « village » de la secte, fondé en 2001, incluait une synagogue, des écoles, et quelques maisons pour loger les familles. Le responsable Érez Shlomo Elbarnes, qui a fondé sa secte en 1985, est considéré comme un extrémiste par les Juifs hassidiques.

D'après les reportages d'Émilie Dubreuil et Francine Plourde