NOUVELLES
22/11/2013 07:52 EST | Actualisé 22/01/2014 05:12 EST

Les phoques sont exclus de l'accord de libre-échange avec l'Europe

Getty
HELGOLAND, GERMANY - AUGUST 04: Atlantic grey seals (Halichoerus grypus - in German: Kegelrobben) bask in hot weather on a sunny day on the south beach of Duene Island on August 4, 2013 near Helgoland, Germany. Duene Island was once an extension of neighboring Heligoland Island until a storm in 1721 severed the connection. Heligoland Island, in German called Helgoland, lies in the North Sea and until World War II was a popular tourist destination. During the war it became strategically vital and all overground structures were obliterated by massive Allied bombing. Today the island has a population of about 1,200 and is again a popular tourist destination known for its abundant wildlife. (Photo by Sean Gallup/Getty Images)

L'interdiction de vente et d'importations de produits du phoque a été mise de côté durant les négociations entre le Canada et l'Union européenne pour un traité de libre-échange, a appris le réseau anglais de Radio-Canada.

Selon la source de CBC, les négociateurs ont jugé qu'il fallait laisser l'Organisation mondiale du commerce régler cet objet de différend.

Cela déçoit énormément le président de l'Association des chasseurs de phoques des Îles-de-la-Madeleine, Denis Longuépée.

L'Union européenne a interdit l'importation de produits du phoque en 2010 à la suite d'une campagne menée par des groupes de défense des animaux. Le Canada conteste cette interdiction devant l'Organisation mondiale du commerce en affirmant qu'elle viole les obligations commerciales de l'Union européenne. Le Canada soutient aussi que la chasse au phoque est durable et qu'elle est faite sans cruauté.

L'Organisation mondiale du commerce pourrait rendre sa décision dans les prochains jours.

Frank Pinhorn, directeur de l'Association canadienne des chasseurs de phoques, explique qu'il avait demandé à un ancien secrétaire parlementaire du ministre du Commerce international, il y a quelques mois, s'il allait être question du phoque lors des négociations entre le Canada et l'Europe sur le libre-échange. M. Pinhorn dit avoir compris à ce moment que le sujet serait exclu pour être réglé plus tard. Il ajoute avoir alors exprimé la crainte que la question ne soit jamais réglée.

INOLTRE SU HUFFPOST

Accord de libre-échange Canada-UE: les points importants