NOUVELLES
22/11/2013 05:54 EST | Actualisé 22/01/2014 05:12 EST

Haïti: les États-Unis lancent un programme de police communautaire

Radio-Canada

PORT-AU-PRINCE, Haïti - Le département d'État américain a lancé un programme de police communautaire à Haïti dont l'objectif est de renforcer les liens entre les policiers et les résidants des quartiers où ils patrouillent.

Stuart Smith, le directeur du bureau du contrôle international des stupéfiants et des affaires policières des États-Unis, a déclaré vendredi que les créateurs du programme espéraient que ce dernier permettrait aux gens de faire davantage confiance aux forces de l'ordre et les pousserait à collaborer plus facilement avec elles.

Le programme a commencé en avril lorsque les 40 membres de l'unité ont suivi des cours portant notamment sur l'éthique, les droits humains et les communications.

Les policiers du programme effectuent présentement des patrouilles pédestres dans le quartier de Delmas, à Port-au-Prince, et ont visité une dizaine d'écoles afin d'expliquer leur travail aux enfants.

Ils sont épaulés par des agents américains d'origine haïtienne provenant du service de police de New York, qui agissent comme mentors.

Les autorités haïtiennes souhaitent implanter le programme partout au pays.

Le service national de police d'Haïti a mauvaise réputation depuis sa création en 1995. Plusieurs citoyens ne font pas confiance aux forces de l'ordre et accusent ses policiers de récolter des pots-de-vin au lieu d'attraper les criminels.

Le corps policier manque aussi d'effectifs puisqu'il ne dispose que de 10 000 agents pour une population d'environ 10 millions de personnes. Il prévoit embaucher 5000 autres policiers d'ici 2016.

Selon M. Smith, le bureau du contrôle international des stupéfiants et des affaires policières des États-Unis a versé entre 15 et 20 millions $ par an aux programmes de sécurité à Haïti au cours des cinq dernières années.

Balade à Port-au-Prince

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.