POLITIQUE
21/11/2013 02:16 EST | Actualisé 21/01/2014 05:12 EST

Ottawa débloque 95 millions $ pour la décontamination à Lac-Mégantic (VIDÉO)

Le premier ministre Stephen Harper s'est déplacé à Lac-Mégantic, jeudi, pour annoncer une contribution initiale de 95 millions de dollars pour la décontamination de la ville, à la suite de de la tragédie ferroviaire du 6 juillet. Cette aide s'ajoute aux 60 millions de dollars déjà promis par le fédéral après la catastrophe.

M. Harper était accompagné par le ministre Christian Paradis.

« Pour la décontamination, les gens nous disaient : "Vous êtes où le fédéral?" Ben, on est là! »

— Le ministre et député de Mégantic-L'Érable, Christian Paradis

Plus de 5500 tonnes de pétrole brut s'étaient déversées lors du déraillement d'un train en plein coeur de la municipalité. La facture estimée du nettoyage du centre-ville pourrait atteindre les 190 millions. Ottawa en payera la moitié et Québec l'autre moitié.

Le gouvernement Marois, qui faisait pression sur le fédéral depuis des semaines pour qu'il paie sa part, s'est réjoui de l'annonce de M. Harper. « On est fier du travail qu'on a fait, fier d'avoir défendu les intérêts du Québec et fier des résultats que nous obtenons », a réagi le ministre des Affaires intergouvernementales, Alexandre Cloutier.

Il a indiqué que les appels d'offres pour les travaux de décontamination seraient lancés dans quelques semaines et que les coûts pourraient encore changer.

La fin des tiraillements entre Québec et Ottawa?

La mairesse de Lac-Mégantic, Colette Roy-Laroche, attendait impatiemment cette annonce. Elle affirme que M. Harper lui a assuré, lors d'une conversation privée, que tous les efforts seront faits pour mettre un terme aux mésententes entre Québec et Ottawa au sujet du transfert de l'argent, afin que les montants soient disponibles rapidement.

La phase de décontamination pourrait durer jusqu'à 18 mois. Parallèlement, Lac-Mégantic préparera son plan de reconstruction, en incluant les citoyens dans la démarche, selon la mairesse Roy-Laroche. « Nous élaborerons ensuite l'estimation, selon la vision d'avenir que nous nous serons donnée. »

Le premier ministre Harper a indiqué jeudi que son gouvernement serait également présent pour cette prochaine phase, sans s'engager plus spécifiquement. « On va évaluer les besoins quand on va poursuivre la reconstruction », a-t-il indiqué. « Évidemment il y a beaucoup à faire. Je l'ai mentionné, 95 millions de dollars, c'est très possible que les coûts finaux soient plus que ça, mais ce sont les estimations initiales du gouvernement du Québec et nous serons là durant toute la reconstruction. »

L'annonce d'Ottawa intervient au lendemain de la décision du fédéral d'obliger les compagnies ferroviaires à dorénavant informer les municipalités des produits dangereux transportés par train sur leur territoire. Les trains pourraient recommencer à rouler à Lac-Mégantic d'ici la mi-décembre.

Peu de temps après la tragédie, le gouvernement Harper avait modifié les conditions d'exploitation des trains en interdisant notamment le recours à un seul conducteur par train. Il avait aussi défini de nouvelles exigences sur la classification des pétroles bruts.

C'est la troisième fois que Stephen Harper se rend à Lac-Mégantic depuis l'accident ferroviaire de juillet dernier. Il a profité de l'occasion pour remettre à la mairesse un livre contenant des messages de sympathie provenant de partout dans le monde.

Décontamination

L'argent annoncé servira surtout à décontaminer le sol, la rivière Chaudière et le lac Mégantic. La surface à nettoyer est estimée à 31 hectares, l'équivalent de 62 terrains de football. S'ajoutent aux coûts : l'élimination des déchets contaminés, la démolition de certains bâtiments contaminés, le nettoyage d'autres édifices, la réparation des égouts de la ville, etc.

INOLTRE SU HUFFPOST

Explosion d'un train à Lac-Mégantic