POLITIQUE
21/11/2013 04:48 EST | Actualisé 21/01/2014 05:12 EST

Le maire de Toronto Rob Ford entend se faire plus discret au cours des prochains jours

David Cooper via Getty Images
TORONTO, ON - NOVEMBER 18: The Last speaker Mayor Rob Ford wags his finger at the councillors warning them before the vote is called as council debates the motion to limit the Mayors office budget. Toronto, November 18, 2013. (David Cooper/Toronto Star via Getty Images)

Le maire de Toronto, Rob Ford, entend se faire plus discret au cours des prochains jours.

Le nouveau chef de cabinet du maire controversé annonce que Rob Ford ne donnera pas d'entrevues aux médias d'information.

Par ailleurs, aucun signe ne laisse croire que le maire Ford mettra à exécution ses menaces de poursuite contre les anciens membres de son personnel qui ont parlé de lui à la police, ou contre les membres du Conseil municipal qui ont voté pour qu'il soit dépouillé de l'essentiel de ses pouvoirs.

Mercredi était la première journée au cours de laquelle le maire adjoint, Norm Kelly, a assumé les principaux pouvoirs de la mairie de Toronto.

Plus tôt cette semaine, onze membres du personnel de Rob Ford, dont trois de ses plus proches conseillers, ont choisi de de se joindre à Norm Kelly.

Ce dernier a affirmé que ses appels au maire Ford sont restés sans réponse. Il lui répète sa suggestion de prendre une pause de ses fonctions afin de se soumettre à une réhabilitation.

Rob Ford a notamment avoué avoir consommé du crack et même en avoir acheté et il a soutenu avoir abusé de l'alcool. En début de semaine, il a toutefois dit qu'il était sobre depuis trois semaines et il a promis de retrouver la forme.