Meurtre d'un chauffeur de taxi: Michel Duchaussoy est activement recherché (VIDÉO/PHOTO)

Publication: Mis à jour:

La police de Montréal a diffusé la photo de Michel Duchaussoy, un homme de 43 ans, qui pourrait être lié au meurtre du chauffeur de taxi qui a eu lieu dans la nuit de mardi à mercredi dans le secteur de Côte-des-Neiges.

Il est activement recherché sur l'île de Montréal et en banlieue.

Duchaussoy mesure 1,70 m et pèse 90 kg. Il a les cheveux châtains, les yeux bleus et porte la barbe. Il se déplacerait à pied ou en transport en commun.

On ignore toujours, par ailleurs, les circonstances ou les motifs du meurtre du chauffeur de taxi de 45 ans, Ziad Bouzil, qui travaillait pour la compagnie Diamond depuis plusieurs années.

Le chauffeur a été agressé après avoir répondu à l'appel d'un client.

Denis Laramée, porte-parole de l'entreprise raconte que le centre de répartition a reçu plusieurs appels, mardi soir vers 23 h 45. « Le taxi se rend là, embarque une ou des personnes. (...) Trente minutes après, un appel est logé au 911 par probablement un résident qui a vu l'accident ».

Les policiers ont d'abord cru qu'il s'agissait d'un accident de circulation, car la voiture taxi de M. Bouzil avait embouti une autre voiture, une camionnette qui était stationnée. C'est à ce moment qu'on a retrouvé le chauffeur, dans son véhicule, inconscient. Les policiers ont constaté que la victime avait subi des blessures qui n'avaient rien à voir avec l'accident. On ne peut pas dire pour le moment que les blessures ont été faites avec une arme à feu.

Les chauffeurs de taxis de Montréal sont secoués. Ziad Bouzil laisse dans le deuil sa femme et ses trois enfants. Il avait quitté l'Algérie il y a 12 ans pour fuir la violence.

« Pour moi c'est un choc parce que j'ai reçu un appel parce que j'ai la même chose, j'ai une Hyundai Sonata. Y a beaucoup de gens qui pensaient que c'était moi. Il y a quelqu'un qui m'a dit que, selon un garagiste qu'il connaît, qu'il était un super bon gars. Il était très doux et très gentil », raconte le chauffeur Rabia Lebcir, également originaire d'Algérie. Il dit que c'est le deuxième compatriote depuis 2010 qui perd la vie en conduisant son taxi.

Le porte-parole de Taxi Diamond, Denis Laramée, affirme que les chauffeurs sont souvent victimes d'agressions. « (...) il y a à toutes les semaines l'utilisation du bouton d'urgence qui nécessite la présence de policiers de façon immédiate, où un chauffeur se sent en danger de mort immédiate ».

Des caméras de surveillance pourraient être installées dans les taxis de Montréal. La vice-présidente du comité exécutif, Anie Samson, affirme que ce pourrait être une solution pour augmenter la sécurité des chauffeurs, mais précise qu'il faut attendre d'abord les résultats d'un projet-pilote.

Le maire Denis Coderre doit rencontrer le président du comité provincial de l'industrie du taxi, Dory Saliba, pour faire le point.