BIEN-ÊTRE
20/11/2013 06:02 EST | Actualisé 21/11/2013 12:08 EST

Sur les rails européens

Folio Images - Werner Nystrand via Getty Images

Voyager en train en sol européen est tout indiqué pour partir à la découverte de différents pays. Non seulement on peut y admirer les paysages, mais le voyage est (relativement) exempt de stress, et tomber dans les bras de Morphée à bord d’un train en mouvement a un petit je-ne-sais-quoi de fort invitant. En fait, c’est l’une des rares façons de voyager qui a su conserver son cachet romantique.

Ce n’est toutefois pas seulement une question de romantisme et de panoramas. Comme pour n’importe quel type de voyage, il est bon de connaître certains points importants.

Sur les rails européens

Billets, s’il vous plaît

Il peut être plus abordable pour vous de réserver votre billet en Europe plutôt que de l’acheter en Amérique du Nord. De plus, si vous faites votre achat depuis le site de la compagnie ferroviaire et optez pour un billet sans remboursement, sans changement de date possible, bref, sans aucune condition, alors là, vous ferez une affaire en or.

Diviser pour régner

Si votre train ne change pas d’itinéraire, certains de ses wagons pourraient quant à eux se substituer à d’autres en chemin. Sérieusement. Car contrairement aux trains VIA, qui s’arrêtent à chaque station pour faire débarquer des passagers, les trains européens laissent ou ajoutent parfois des wagons d’un pays à l’autre. Assurez-vous simplement d’être dans le bon wagon.

Le vol du grand rapide

Les voleurs aiment les trains. D’autant plus que les gens ont souvent tendance à y relâcher leur vigilance, au plus grand bonheur de ceux-ci. Par conséquent, gardez tous vos bagages en lieu sûr, pas uniquement votre valise. Si vous avez un sac à dos, attachez-le sur le compartiment supérieur. C’est un véritable jeu d’enfant pour les voleurs de saisir un sac et s’enfuir, surtout si vous vous êtes assoupi.

Avoir carte blanche

Il est facile de visiter plusieurs pays à bord d’un train. Par exemple, l’Eurostar en partance de St. Pancras, à Londres, peut vous amener à la Gare du Nord, à Paris, en deux heures et demie seulement. Vous pourriez donc aller passer une journée tout entière dans la Ville lumière. Impossible de faire le trajet de Toronto à Kingston en aussi peu de temps. (Sauf, peut-être, si vous avez le pied trop pesant.)

Prévoir les délais

Ce site Web devrait être votre allié de choix si vous faites un voyage en train en Europe : cff.ch. Il présente les indicateurs horaires de tout le continent. Et, oui, pour ceux qui se posent la question, il est offert en anglais. Ajoutez ce site à vos favoris.

Les lève-tôt iront au lit

Si vous voulez réserver une cabine ou une voiture-lit pour un voyage de nuit, voyez-y le plus tôt possible. Les couchettes peuvent être réservées peu de temps avant la date de départ, mais elles trouvent preneurs très rapidement. Vous devrez donc payer un supplément pour en obtenir une.

Casser la croûte en chemin

Apportez votre propre nourriture. Ne vous attendez pas à ce qu’on vous propose un compartiment buffet ni même un service de vente ambulante de nourriture et de boissons dans chaque train. Et dans le cas où un tel service serait à votre disposition, les mets pourraient y être peu appétissants : comme du pain spongieux garni de vous ne savez trop quoi (possiblement des œufs). Faites plutôt vos courses avant de partir, puis apportez au moins un repas -- achetez de la viande, des fromages, des fruits, des biscuits, voire une petite bouteille de vin. Puis savourez le tout.

Train V.I.P.

Voyagez en première classe. Oui, cela peut s’avérer dispendieux, mais prenez le temps de vérifier les prix avant de choisir d’emblée la classe économique. Comme les vols d’avion sont aussi rapides et relativement bon marché, vous pourriez profiter de la première classe sur les rails pour quelques livres ou euros de plus seulement. Si votre trajet est long, le jeu peut certes en valoir la chandelle. La deuxième classe est également confortable, grâce aux améliorations qui ont été apportées dans les trains plus récents.

Voyager à forfait

Vous pourriez mettre la main sur des forfaits multitrajets, si vous prenez le temps de regarder au-delà de l’Eurail Pass. Certains billets vous permettront en effet de visiter des villes qui se trouvent sur votre itinéraire. Vous pourriez donc y passer une journée, ou même une nuit, avant de reprendre la route.