NOUVELLES
20/11/2013 04:54 EST | Actualisé 20/01/2014 05:12 EST

Mylène Paquette est de retour chez elle après sa traversée de l'Atlantique Nord à la rame

Agence QMI

Mylène Paquette, qui a traversé l'Atlantique Nord à la rame en solitaire, est de retour à Montréal. Elle est arrivée à l'aéroport Montréal-Trudeau, depuis la France, en milieu d'après-midi mercredi.

La jeune femme a remercié ses commanditaires et a parlé avec émotion de son bateau, qu'elle a dû laisser à Lorient, en Bretagne, et qui est « une partie de moi », a-t-elle dit. Elle a aussi expliqué à quel point elle avait mal aux jambes depuis son retour sur la terre ferme.

Rencontre extraordinaire avec le Queen Mary II

Pour elle, le meilleur moment de cette traversée de 129 jours a été la rencontre avec le Queen Mary II. « Au jour 83, cela fait 83 jours que je n'ai pas vu d'humain et là je vois cette bête-là qui arrive devant moi avec presque 3000 personnes à bord... Ç'a été vraiment une rencontre extraordinaire parce que je ne m'attendais pas à ce que ces gens-là sachent mon histoire et ils ont scandé mon nom. De voir que ce cargo-là s'était déplacé pour moi, pour me prêter main-forte, ça m'a vraiment touché au cœur. »

Elle a décrit deux moments très pénibles de sa traversée, soit la difficulté d'atteindre le Gulf Stream, une étape qui devait prendre quatre jours et qui a pris deux mois.

Cette phase a failli mettre un terme à son aventure alors qu'elle était encore dans les eaux canadiennes.

L'autre moment a été un choc à la tête. Elle a d'ailleurs subi plusieurs examens dans un hôpital de Bretagne, à son arrivée à Lorient en France.

Des bulles de savon pour garder le moral

Pour garder le moral, Mylène Paquette raconte qu'elle essayait de trouver cinq choses positives qui étaient survenues dans sa journée. « Il y a des jours où il y en avait zéro, alors je me créais des moments magiques comme de faire des bulles de savon dans ma cabine. »

Elle a aussi évoqué l'importance des médias sociaux et des liens créés qui l'ont aidée à surmonter sa solitude.

Mylène Paquette veut maintenant faire de la voile et compte aller s'entraîner à Lorient. Elle entreprend une série de conférences sur son périple.

Lire aussi :

Mylène Paquette, « épuisée, mais heureuse » - article du 12 novembre, moment où elle a traversé la ligne d'arrivée à l'île d'Ouessant

Journée mouvementée pour Mylène Paquette - article du 3 novembre, lorsque trois chavirements consécutifs lui ont causé de légères blessures

Mylène Paquette reçoit des encouragements au milieu de l'Atlantique - article du 27 septembre, lorsqu'elle a croisé le Queen Mary II

INOLTRE SU HUFFPOST

Dix mastodontes des mers