POLITIQUE
19/11/2013 05:32 EST | Actualisé 19/01/2014 05:12 EST

Le gouvernement du Québec offre 300 000 $ aux sinistrés des Philippines

ASSOCIATED PRESS
Typhoon Haiyan survivor John Lajara, center, shift through debris to find woods that will be used to rebuild his house in Tacloban, Philippines, Saturday, Nov. 16, 2013. The search for the missing has become a hellish routine for those desperate to find any trace of their loved ones. In Lajara's village, which lies along a seawall and was completely flattened by the storm surge, residents estimate around 50 of the 400 people who lived there were killed. About half of the dead are still missing: mothers, fathers, children, friends. (AP Photo/Dita Alangkara)

QUÉBEC - Le gouvernement du Québec a offert mardi un soutien financier de 300 000 $ pour aider les Philippins sinistrés par le typhon Haiyan.

Une somme de 100 000 $ sera partagée entre Oxfam-Québec et la Croix-Rouge, deux organismes humanitaires présents aux Philippines.

La Société d'habitation du Québec offrira aussi une trentaine de bâtiments préfabriqués, résistants aux vents violents et aux tremblements de terre, d'une valeur totalisant 200 000 $.

Le ministre des Relations internationales, Jean-François Lisée, a déclaré que les bâtiments seront acheminés lorsque leur transport sera possible, ce qui n'est pas le cas actuellement à cause de la dévastation des zones touchées par le typhon.

La ministre de l'Immigration, Diane De Courcy, accélérera aussi le traitement de demandes d'immigration déjà reçues des personnes touchées par le typhon. Un traitement prioritaire sera aussi accordé pour les travailleurs qualifiés et les demandes de réunification familiale.

Mme De Courcy a affirmé que de 500 à 1000 personnes pourraient bénéficier de cette initiative.

Le Québec compte 34 140 personnes provenant des Philippines.

Dans un point de presse avec sa collègue, M. Lisée a affirmé que l'aide québécoise est généreuse compte tenu que les ressources financières sont à Ottawa.

«Il faut être conscient des limites de son action tant que nous ne sommes pas indépendants, mais il faut être conscient aussi que ça s’additionne», a-t-il dit.

Le super-typhon Haiyan frappe les Philippines (8 novembre 2013)

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.