Huffpost Canada Quebec qc

Denis Coderre invite les Torontois à déménager au Québec

Publication: Mis à jour:
DENIS CODERRE
PC

Le maire adjoint de Toronto Norm Kelly doit dévoiler son nouveau personnel mardi après-midi, après que le conseil municipal lui eut conféré, lors d'un vote sans précédent, l'essentiel des pouvoirs et du budget de Rob Ford.

Les nouveaux employés de M. Kelly doivent provenir du personnel du maire Ford, qui a vu ses effectifs être réduits de 20 à 8, à la suite du vote historique du conseil lundi.

Le maire adjoint a cherché à prendre ses distances, mardi matin, avec l'homme qui l'a pourtant nommé à son poste l'été dernier.

Recours judiciaire?

Après deux semaines rocambolesques à l'hôtel de ville, nombre de conseillers municipaux, comme Joe Mihevc, ont hâte que les choses redeviennent « ennuyeuses ».

Mais une menace de poursuite du maire et de son frère, le conseiller Doug Ford, plane toujours, à la suite du vote historique de lundi. Rob Ford doit rencontrer mardi son avocat pour faire le point.

Me George Rust-D'Eye a indiqué qu'il pourrait déposer une requête en injonction pour bloquer l'affaiblissement du pouvoir du maire. L'avocat a aussi évoqué la possibilité de demander à la Cour divisionnaire de se pencher sur la décision du conseil. Pour ce faire, le maire devrait entre autres, selon lui, déclarer par écrit qu'il ne peut plus remplir les responsabilités qui lui sont assignées par la loi provinciale.

Un tel recours judiciaire pourrait, toutefois, prendre des mois, admet l'avocat du maire, alors que les prochaines élections municipales auront lieu dans moins d'un an.

Le conseiller Adam Vaughan, un critique fréquent du maire, dit, lui, qu'il n'est « pas inquiet » face à ces menaces de recours judiciaire. Selon lui, il s'agit de « menaces vides ». Sa collègue Paula Fletcher souligne que même des alliés de M. Ford ont voté contre lui lundi.

Le maire a comparé cette séance extraordinaire du conseil municipal à l'invasion du Koweït par l'Irak en 1990, qualifiant la situation de « coup d'État » contre lui. Il a promis de livrer « une guerre sans relâche » au conseil.

Rob Ford dans la tourmente

Pour sa part, le Torontois Andrew Ryan Fox a porté plainte auprès de la Ville et d'Élections Ontario au sujet de la nouvelle émission hebdomadaire du maire sur les ondes de SUN TV. Selon le résident, cette émission diffusée pour la première fois lundi soir viole la loi électorale, parce que M. Ford y parle ouvertement de sa prochaine campagne, alors que la période officielle de mise en candidature ne débutera pas avant le 2 janvier. 

Déménager à Montréal?

Pour sa part, le nouveau maire de Montréal, Denis Coderre, a incité les Torontois qui en auraient assez de leur maire à déménager dans la métropole québécoise.

Lors d'une entrevue à Radio-Canada, M. Coderre a affirmé que ce qui se passait dans la Ville Reine n'avait « pas d'allure ». 

Il a aussi répété à la blague que les résidents de Montréal pouvaient dormir, eux, sur les deux oreilles parce qu'il buvait seulement du Coke diète.

Campagne électorale

Le maire a multiplié les entrevues depuis lundi, surtout sur les réseaux américains.

Il s'est défendu, mardi matin, sur les ondes des émissions Good Morning America et Today Show, après avoir accordé une entrevue exclusive à CBC lundi.

Dans son entretien avec Peter Mansbridge, il a promis de se remettre sur pied d'ici cinq mois.

Le maire Ford s'est aussi engagé à ne plus boire désormais une seule goutte d'alcool.

Selon le sociologue Fuyuki Kurasawa de l'Université York de Toronto, Rob Ford tente de redorer son blason à l'approche des élections d'octobre prochain.

Parmi ses adversaires dans la course à la mairie de l'an prochain : la présidente de la Commission des transports (CTT), Karen Stintz, et l'ancien chef du budget, David Socknaki, qui ont tous deux déjà déclaré leurs intentions, ainsi que la veuve de Jack Layton et députée du NPD à Ottawa, Olivia Chow, une candidate pressentie.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Rob Ford avoue avoir fumé du crack
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

Rob Ford: les appels à la démission se multiplient

Toronto: des manifestants sous les fenêtres du maire Rob Ford

Rob Ford en passe d'être neutralisé

Le maire de Toronto, Rob Ford, lance sa figurine après ses aveux sur sa ...

Ford s'accroche

Rob Ford, le « bon repentant »

Le conseiller du maire Ford en matière de politiques remet sa démission