NOUVELLES
15/11/2013 11:56 EST | Actualisé 15/01/2014 05:12 EST

JO 2020: Les autorités olympiques japonaises s'en tiennent aux plans malgré les inquiétudes

AFP

TOKYO - Les autorités olympiques japonaises s'en tiennent aux plans proposés dans leur dossier de candidature en vue des Jeux de 2020 en dépit des critiques selon lesquelles les coûts pour le stade principal sont trop élevés.

S'exprimant à l'issue d'un séminaire d'orientation de deux jours avec le Comité international olympique, le président du Comité olympique japonais, Tsunekazu Takeda, a déclaré que les plans de construire d'un stade de 80 000 places n'ont pas changé.

Le Japon a revu à la baisse le coût du stade principal à la suite d'un tollé de certains éminents architectes qui pensent qu'il est trop gros et coûteux, mais Takeda a indiqué que cela ne signifie pas un stade plus petit.

«Nous sommes conscients des préoccupations, a déclaré Takeda. Mais rien n'a encore été décidé et nous prévoyons toujours d'avoir un stade de 80 000 places.»

Le budget initial pour le stade, conçu par l'architecte primé d'origine anglo-irakienne Zaha Hadid, était de 300 milliards de yens (trois milliards $), mais le gouvernement japonais a déclaré que le coût sera réduit à 130 milliards de yens (1,3 milliard $).

Les plans du stade ont été approuvés plus tôt cette année par les autorités municipales et centrales. Des représentants du gouvernement japonais n'ont pas donné de précisions sur les coupures envisagées, mais on affirme que le concept, qui comprend un toit rétractable, sera conservé.

Le nouveau président du CIO, Thomas Bach, se rendra à Tokyo mercredi. Il sera accompagné du vice-président du CIO John Coates, qui dirige la commission de coordination des Jeux de Tokyo.

INOLTRE SU HUFFPOST

La mode à la cérémonie de clôture des J.O de Londres