POLITIQUE
15/11/2013 05:18 EST | Actualisé 15/01/2014 05:12 EST

Harper accueilli par des dizaines de manifestants anticapitalistes à Montréal (VIDÉO)

Le premier ministre du Canada, Stephen Harper, a été accueilli par plusieurs dizaines de manifestants d'horizons différents à l'extérieur du Palais des congrès de Montréal, où il devait prononcer un discours devant les membres de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

Le militant altermondialiste Jaggi Singh était sur place après avoir tenté de mobiliser ses troupes avec un message annonçant sur Twitter la présence du premier ministre à Montréal.

Des membres du Collectif opposé à la brutalité policière étaient également sur place.

« Cet appel est lancé en opposition aux conservateurs de Harper, dans une perspective anticoloniale, anticapitaliste et antioppression. Nous encourageons les actions autonomes contre le discours de Harper ce vendredi », peut-on lire sur le site du groupe.

Les policiers ont dispersé les manifestants, mais à l'intérieur des murs, trois militantes du collectif Femen ont mené un nouveau coup d'éclat.

Elles sont apparues seins nus, arborant divers slogans sur leur corps comme « Les droits des femmes d'abord », « Harper coupable » et « ségrégation autochtone ».

En entrevue à Radio-Canada, l'une des porte-parole, Xenia Chernychova, a indiqué que les trois femmes voulaient dénoncer l'attitude du gouvernement Harper envers les femmes autochtones, dont les droits sont « piétinés ». Mme Chernychova soutient que la violence envers les femmes autochtones et le peu de préoccupation au sujet des disparues témoignent d'une « crise humanitaire » au pays.

Les jeunes femmes ont été arrêtées lors de leur coup d'éclat et rapidement relâchées.

Si Stephen Harper a été hué à l'extérieur, il était en territoire conquis à l'intérieur.

Il a pris la parole devant un parterre de gens d'affaires et de dignitaires, dont l'ancien premier ministre Brian Mulroney, le maire de Montréal, Denis Coderre, et le ministre délégué aux Affaires intergouvernementales canadiennes, Alexandre Cloutier, M. Harper a vanté les mérites de l'accord.

Lors de son discours, le premier ministre Harper a chanté les louanges de l'accord du libre-échange avec l'Union européenne.

M. Harper a salué la contribution de l'ex-premier ministre Jean Charest, et du gouvernement québécois. « Le Québec, particulièrement Montréal, ainsi que tous les Québécois ont joué un rôle crucial dans la conclusion de cette entente historique », a déclaré M. Harper.

Quelques controverses du gouvernement Harper

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.