NOUVELLES
14/11/2013 02:10 EST | Actualisé 14/01/2014 05:12 EST

Guy Turcotte reviendra en cour en janvier (VIDÉO/TWITTER)

Guy Turcotte a brièvement comparu au palais de justice de Saint-Jérôme pour être accusé du meurtre prémédité de ses deux enfants, la Cour d'appel du Québec ayant exigé mercredi la tenue d'un nouveau procès. Il reviendra en cour le 10 janvier 2014 afin qu'une date soit fixée pour le début du prochain procès.

Les avocats de M. Turcotte pourraient présenter une requête pour une remise en liberté provisoire en Cour supérieure. Ces derniers se sont toutefois refusés à tout commentaire.

Guy Turcotte s'est présenté en cour vêtu d'un chandail de polar noir et d'un jean. Paraissant plus mince et portant les cheveux courts, il avait le teint pâle durant sa comparution.

Son ex-conjointe, Isabelle Gaston, a assisté à la comparution.

De retour en prison

L'ex-cardiologue a passé la nuit en prison après s'être livré à la Sûreté du Québec, mercredi soir. Il avait été libéré sous conditions en décembre 2012 à la suite d'un séjour d'un an et demi à l'Institut psychiatrique Philippe-Pinel.

Mercredi, la Cour d'appel du Québec a rejeté le verdict de non-responsabilité criminelle rendu à son endroit, estimant que le juge avait commis des erreurs dans ses directives au jury lors du procès de 2011. Les troubles mentaux de l'accusé, aggravés par une intoxication au méthanol, étaient alors au coeur de sa défense et c'est sur cette question que le tribunal estime qu'il y a eu faute.

« Si on s'intoxique volontairement, que ce soit au méthanol ou aux médicaments, on ne peut pas plaider ça en défense et dire : "Ça m'a causé des troubles mentaux qui m'ont empêché de juger de la nature et de la qualité du geste que je posais" », a expliqué l'avocat-criminaliste Robert La Haye, mercredi, sur les ondes du réseau RDI.

Malgré cette nouvelle comparution, il n'est pas impossible que Turcotte bénéficie d'une nouvelle remise en liberté. Pour ce faire, il devra toutefois s'adresser à la Cour supérieure.

Ses avocats pourraient aussi décider de porter la cause en Cour suprême. Ils ont 30 jours pour signifier leur intention de faire appel du jugement de la Cour d'appel.

Le défi de trouver un jury

Les avocats-criminalistes s'entendent pour dire que la tâche de sélectionner 12 jurés indépendants sera difficile. « La majorité des citoyens, si on fait un sondage, vont vous dire que Guy Turcotte aurait dû être reconnu coupable. », souligne Me Robert La Haye. Il n'est donc pas impossible que le nouveau procès se tienne dans une autre ville que Saint-Jérôme, voire une autre province canadienne.

La nouvelle de la tenue d'un deuxième procès pour Guy Turcotte laisse un sentiment mitigé à son ancienne compagne, la mère des victimes, Isabelle Gaston. Le jugement de la Cour d'appel, qu'elle accueille avec un certain soulagement, ne saura « réparer le mal » qu'elle a subi au cours du premier procès.

Mme Gaston a perdu ses deux enfants de 5 et 3 ans, Olivier et Anne-Sophie, le 20 février 2009.

INOLTRE SU HUFFPOST

Guy Turcotte sera rejugé: la twittosphère réagit