NOUVELLES
11/11/2013 11:06 EST | Actualisé 11/01/2014 05:12 EST

Le président Hollande hué sur les Champs-Élysées

AFP

Des manifestants d'extrême droite ont conspué le président français François Hollande lors du passage de son cortège sur les Champs-Élysées, dans le cadre des cérémonies de commémoration du 11 novembre, lundi, en France.

Des manifestants d'extrême droite et des « bonnets rouges » - du nom de contestataires qui se sont opposés à l'entrée en vigueur de l'écotaxe en Bretagne - ont hué le président Hollande au moment où il se rendait à l'Arc de triomphe. Le président Hollande s'y rendait raviver la flamme sur la tombe du Soldat inconnu, symbole des soldats morts au cours de la Première Guerre mondiale.

Les manifestants ont scandé des slogans tels :« Hollande, ta loi on n'en veut pas » ou « Hollande démission ».

Les autorités ont arrêté 70 manifestants.

Plus tôt dans la journée, le candidat d'extrême droite à la mairie de Paris, Wallerand Saint-Just, et une vingtaine de ses partisans, qui se tenaient près de l'Arc de triomphe, ont été empêchés d'approcher du cortège par les forces de l'ordre.

Un député de l'UMP poignardé

Par ailleurs, le député-maire de l'UMP de Châteaurenard, près d'Avignon, Bernard Reynès, a été poignardé de plusieurs coups de couteau lors des cérémonies du 11 novembre qui se déroulait au cimetière de la municipalité.

Un homme a asséné trois coups de couteau dans le dos du député tout en blessant deux autres personnes, dont une adjointe de la municipalité. Malgré les trois coups de couteau, la vie du député ne serait pas menacée.

L'agresseur, dont les motivations demeurent inconnues, a été arrêté et placé en détention.

INOLTRE SU HUFFPOST

Fête nationale française - Champs-Élysées