DIVERTISSEMENT
11/11/2013 08:26 EST | Actualisé 11/01/2014 05:12 EST

Gérard Depardieu critiqué en Russie

AP
French actor, film-maker, businessman and vineyard owner, Gerard Depardieu, takes part to a press conference for the presentation of the first Russian Film Festival in Nice, southern France, Thursday, June 6, 2013.The festival which runs from 14 to 17 June 2013.This event propose projections original films in original version with subtitles in French, from the archives of the State Film Fund of Russia and meetings with actors and directors of the films. Gerard Depardieu was granted Russian citizenship on 3 January 2013 by Russian President Vladimir Putin. (AP Photo/Lionel Cironneau)

L'acteur français Gérard Depardieu, qui est depuis le début de l'année citoyen russe, n'a pas reçu l'accueil espéré par ses concitoyens pour la sortie de son film Raspoutine.

Parue le 7 novembre dernier en Russie, l'interprétation du Raspoutine de Depardieu est critiquée. Le quotidien populaire Komsomolskaya Pravda écrit : « Ce bon vivant, habitué à quatre bouteilles de vin alsacien par jour et aux huîtres fines de Claire No3, est obligé de faire semblant d'être un paysan russe analphabète et sauvage ». Avant d'ajouter que plutôt qu'un personnage que l'on déteste, le Raspoutine de Depardieu est « un père Noël sorti du bois avec sa hotte pleine de cadeaux ».

Un autre journal, Kommersant, écrit que Raspoutine Depardieu « restera dans la mémoire, non pour sa face démoniaque ou son visage de saint, mais par la forme extraordinaire de son nez ». 

Tourné par la réalisatrice Josée Dayan, le film avait d'abord été diffusé à la télévision française en 2011, avant d'être remonté et réadapté pour les écrans russes.

À VOIR AUSSI:

La maison parisienne de Gérard Depardieu

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.