NOUVELLES
10/11/2013 10:52 EST | Actualisé 11/01/2014 05:12 EST

Cinq personnes meurent dans l'écrasement d'un avion dans le nord-ouest ontarien

Shutterstock
empty aircraft seats and...

RED LAKE, Ont. - Un survivant de l'écrasement d'avion qui a tué cinq personnes dans le nord-ouest de l'Ontario, dimanche, est parvenu à amener à l'abri une autre passagère avant que les flammes envahissent l'appareil, a indiqué lundi la Police provinciale.

L'appareil de Bearskin Airlines s'est écrasé peu après 19 h 30, dimanche, près de l'aéroport de Red Lake, à environ 500 kilomètres au nord-ouest de Thunder Bay.

Le biturbopropulseur a pris feu en frappant le sol, et seulement deux personnes ont survécu, selon la police.

Durant l'écrasement, l'appareil de 19 places a renversé certaines lignes de transport d'électricité, a indiqué le sergent Rob McDonough, du détachement de la Police provinciale à Thunder Bay. L'avion a été complètement détruit par les flammes, a-t-il ajouté.

Les deux pilotes — un âgé de 25 ans originaire de Mississauga, à l'ouest de Toronto, et l'autre âgé de 34 ans de Winnipeg — figurent parmi les personnes tuées.

Trois passagers — une femme et un homme de 53 ans, et une femme de 64 ans, tous de Red Lake — ont aussi été tués, mais la police n'a pas divulgué leurs noms. La police a indiqué que les survivants sont un homme de 29 ans et une femme de 50 ans, tous deux de Winnipeg.

«L'homme a été celui qui nous a appelé pour signaler l'écrasement, a affirmé le sergent McDonough. Il a été en mesure de sortir la femme des débris avant qu'ils ne soient complètement engloutis par les flammes.»

Les deux victimes ont été transportées par ambulance à l'hôpital pour soigner des blessures ne mettant pas leur vie en danger, a indiqué M. McDonough. Il a souligné que l'homme avait pu marcher jusqu'à l'ambulance, tandis que la femme semblait avoir une blessure au dos.

L'avion s'était envolé de Sioux Lookout, en Ontario, et se dirigeait vers Red Lake.

Des enquêteurs du Bureau de la sécurité des transports du Canada à Winnipeg devaient se rendre sur place lundi pour examiner l'appareil, incluant la structure, le tableau de bord, les moteurs et le train d'atterrissage, pour déterminer si certains de ces éléments «peuvent être reliés à l'accident», a indiqué Peter Hildebrand, un porte-parole du BST.

Au moment de l'accident, on signalait de légers nuages et des vents modérés, de même que quelques précipitations de neige, «mais rien de sérieux en cette période de l'année», a souligné M. Hildebrand.

Le siège social de Bearskin se trouve à Sioux Lookout, en Ontario, et est en activité depuis 1963. L'entreprise emploie 300 personnes en Ontario et au Manitoba, et dessert 18 municipalités dans ces deux provinces.