La rameuse océanique Mylène Paquette n'était plus qu'à quelque 150 kilomètres de la ligne d'arrivée de sa traversée de l'Atlantique dimanche après-midi. Son équipe estime qu'elle pourra atteindre les côtes bretonnes, en France, d'ici 24 à 48 heures.

Celui qui a donné son nom à l'embarcation de Mylène Paquette, son aide à la navigation, Hermel Lavoie, de Rimouski, a indiqué, sur les ondes de RDI, que la jeune femme et son équipe sont touchées par les nombreux témoignages qui se multiplient à leur endroit sur les réseaux sociaux.

M. Lavoie a toutefois reconnu qu'il est temps que l'aventure se termine. En ce sens, il a profité de sa présence en ondes à RDI pour livrer un message de Mylène Paquette à un autre aventurier québécois, Jean-Guy Sauriol. Ce dernier projette de faire une traversée de l'Atlantique à la rame, mais de l'Europe vers l'Amérique.

Dimanche, Mylène Paquette en était à son 127e jour en mer.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.