POLITIQUE
08/11/2013 11:02 EST | Actualisé 08/01/2014 05:12 EST

David Heurtel confirme sa candidature libérale dans Viau

Radio-Canada

Accompagné du député démissionnaire de la circonscription Emmanuel Dubourg et du chef du Parti libéral du Québec (PLQ) Philippe Couillard, l'ancien président-directeur général du Parc olympique David Heurtel a confirmé sa candidature dans la circonscription de Viau en prévision de l'élection complémentaire du 9 décembre prochain.

Ancien conseiller de l'ex-premier ministre péquiste Bernard Landry, M. Heurtel a préféré se joindre au PLQ. « J'appellerais plutôt ça une évolution », a déclaré M. Heurtel au sujet de sa soudaine allégeance envers le PLQ. Il soutient que le débat entourant la charte de la laïcité et les élections municipales ont principalement contribué à son changement d'allégeance.

« Mes valeurs et mes opinions rejoignent celles du PLQ. »

— David Heurtel

La démission de M. Heurtel de son poste de président-directeur général du Parc olympique, plus tôt cette semaine, a suscité la controverse à Québec. Le ministre du Tourisme, Pascal Bérubé, a critiqué l'annonce de son départ, affirmant l'avoir appris par courriel. M. Heurtel s'est défendu en précisant que sa réflexion avait évolué rapidement au cours des derniers jours.

M. Heurtel a ajouté qu'il a envoyé une lettre de démission par courriel, mais que la lettre était très détaillée. Il soutient avoir rencontré ses proches collaborateurs pour leur annoncer sa décision avant d'envoyer sa lettre à la présidente du Parc olympique et au ministre Bérubé.

Quant à la prétendue réputation de ne pas mener à terme ses engagements, M. Heurtel a ironisé en indiquant qu'elle ne semblait pas déranger les péquistes lorsqu'ils l'ont approché pour jauger son intérêt à leur égard. M. Couillard a ajouté que la candidature de M. Heurtel semblait rendre le PQ nerveux et les autres partis jaloux.

Le candidat Heurtel a promis à ses militants de déménager dans la circonscription s'il était élu. Il s'est également engagé à travailler à la prospérité de la circonscription, à la création d'emplois, à la persévérance scolaire et à l'intégration des nouveaux arrivants.

M. Heurtel briguera les suffrages en même temps que son nouveau chef, Philippe Couillard, le fera dans la circonscription d'Outremont.

Jamilla Leboeuf candidate de la CAQ

M. Heurtel aura comme adversaire une jeune avocate du nom de Jamilla Leboeuf, qui se présente sous la bannière de la Coalition avenir Québec (CAQ).

Impliquée au sein du parti depuis sa création, Mme Leboeuf a décidé de se lancer en politique active. « Jamilla est une jeune femme pleine d'ambition et d'idées pour le Québec », a déclaré M. Legault par voie de communiqué. « Sa vision en tant que femme de carrière de la génération montante sera précieuse pour rebâtir l'économie du Québec. »

Jamilla Leboeuf est membre du Barreau du Québec depuis février 2012. Elle a fait des études à l'Université de Glasgow en Écosse, en plus de s'impliquer auprès d'Amnistie internationale de 2006 à 2008.

Patrick Bourgeois candidat d'Option nationale

De son côté, Option nationale avait déjà annoncé en octobre la candidature du militant indépendantiste Patrick Bourgeois, qui a souvent fait parler de lui par le passé pour ses positions radicales en faveur de la souveraineté du Québec.

M. Bourgeois préside le Réseau de résistance du Québécois et dirige le journal Le Québécois.

« J'ai le goût de dire aux gens de Viau qu'il est possible d'envisager l'avenir autrement qu'avec le Parti libéral, parti fédéraliste qui a trempé dans de multiples cas de corruption ces derniers temps, si ce n'est depuis toujours. Que l'indépendance est un beau rêve de liberté, de dignité, mais aussi de justice pour tous, autant les Québécois dits de souche que les Néo-Québécois », avait déclaré M. Bourgeois peu avant son investiture.

Le PQ et Québec solidaire représentés

Le Parti québécois sera représenté par l'enseignante en francisation Tania Longpré lors de cette élection partielle.

Pour sa part, Québec solidaire sera représenté par Geneviève Fortier-Moreau, une orthopédagogue ayant travaillé auprès de jeunes ayant des handicaps physiques et des difficultés d'apprentissage.

La circonscription de Viau est vacante depuis la démission de l'ancien député du PLQ Emmanuel Dubourg. Ce dernier a décidé de quitter son poste pour briguer l'investiture du Parti libéral du Canada (PLC) dans la circonscription fédérale de Bourassa, elle-même laissée vacante par la démission de Denis Coderre qui s'était lancé dans la course à la mairie de Montréal.

La circonscription d'Outremont, quant à elle, est vacante depuis la démission d'un autre ancien député du PLQ, Raymond Bachand.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.




INOLTRE SU HUFFPOST

Conseil général du PLQ (15 juin 2013)