NOUVELLES
05/11/2013 06:30 EST | Actualisé 05/01/2014 05:12 EST

La société canadienne de gaz naturel Encana réduit ses effectifs de 20 %

AP

CALGARY - Encana (TSX:ECA) a décidé de réduire ses effectifs de 20 pour cent, de diminuer son dividende et d'essaimer une importante partie de ses actifs de propriétés en Alberta dans une nouvelle société ouverte, dans le cadre d'une stratégie dévoilée mardi par son nouveau président et chef de la direction, Doug Suttles.

Depuis qu'il a pris les commandes de l'entreprise de Calgary, en juin, M. Suttles, ancien dirigeant de BP, n'a pas caché que d'importants changements étaient à venir pour le géant du gaz naturel, aux prises depuis un bon moment avec de faibles prix des produits de base.

M. Suttles a déjà indiqué que Encana deviendrait sous sa direction une entreprise plus modeste et plus rentable. Mardi, il s'est fait plus précis à ce sujet, annonçant que la société se concentrerait désormais sur ses cinq principales zones de ressources en Amérique du Nord, au lieu d'en exploiter une trentaine.

Encana va ainsi fermer son bureau des environs de Dallas, au Texas, qui compte quelque 400 employés. La société a également l'intention de consolider ses activités à Calgary et Denver, au Colorado.

À la fin de 2012, Encana comptait un peu plus de 4000 employés à temps plein, en plus de 900 entrepreneurs.

«Nous devons harmoniser notre organisation avec notre stratégie, tant en termes d'échelle que de structure», a déclaré M. Suttles lors d'une conférence téléphonique.

«Malheureusement, la conséquence de cela est que nous avons besoin d'effectifs moins importants que ceux que nous avons aujourd'hui, ce qui se traduira par une réduction d'environ 20 pour cent de notre main-d'oeuvre actuelle», a-t-il ajouté.

Les mises à pied devraient être pour la plupart complétées d'ici à la fin de l'année, a indiqué M. Suttles.

Le mois dernier, M. Suttles avait annoncé une réorganisation de la haute direction de l'entreprise, incluant le départ de cinq dirigeants.

Encana a également fait savoir mardi que son dividende trimestriel serait ramené à 7 cents, contre 20 cents, mesure qui était largement attendue.

L'entreprise a enfin indiqué avoir l'intention d'essaimer quelque cinq millions d'acres dans une nouvelle société ouverte dans laquelle Encana détiendra une participation majoritaire, du moins initialement. M. Suttles n'a pas été en mesure de donner beaucoup de détails à ce sujet, mais Encana se prépare à procéder au milieu de l'an prochain.

À la Bourse de Toronto, mardi, les actions d'Encana valaient 19,21 $, en hausse de 62 cents, soit plus de trois pour cent par rapport à leur précédent cours de clôture.