NOUVELLES

Le procès de Bain encore retardé

04/11/2013 05:57 EST | Actualisé 04/01/2014 05:12 EST
AP
Richard Henry Bain arrives at court in Montreal on Thursday, Sept.6, 2012. Bain, 61, the suspect in a deadly shooting at a rally following the election of Quebec’s new separatist premier was arraigned Thursday on 16 charges, including murder, attempted murder and possession of explosives. (AP Photo/Le Devoir via The Canadian Press, Jacques Nadeau) MONTREAL OUT

Le procès de Richard Henry Bain, accusé de meurtre prémédité relativement à la fusillade survenue au Métropolis le 4 septembre 2012, n'aura probablement pas lieu avant 2015.

L'homme de 61 ans dit qu'il ne parvient pas à se trouver un avocat. Le tribunal lui avait donné deux mois, début septembre, pour le faire. L'accusé était de retour devant le tribunal lundi au palais de justice de Montréal. Le juge Marc David a fixé la date du 11 décembre pour une conférence préparatoire à son procès.

La démarche pour se trouver un avocat est ardue. Le client est plutôt difficile et on ne se bouscule pas pour le représenter.

Un appel a été lancé à travers la province et un seul nom est sortie, celui de Me Marcel Guérin, de Contrecoeur. Richard Bain a affirmé devant le juge qu'il n'avait jamais entendu parler de cet avocat.

L'avocat de Contrecoeur dit que c'est son jeune associé, intéressé par l'affaire, qui a mis son nom sur la liste. Ceci dit, Me Guérin affirme qu'il va contacter d'ici quelques jours Richard Bain pour voir s'il peut s'entendre avec lui.

« Probablement que la semaine prochaine j'irai le voir avec Me Victorin au centre de détention, parce que le premier intéressé, c'est lui là, et je ne peux rien vous confirmer d'autre ».

Si Me Guérin et son associé ne peuvent s'entendre avec Richard Bain, ce dernier devra se défendre seul, une tâche difficile, pour lui, pour le juge et pour la couronne.

« Tous les dossiers où un individu se représente seul, sont des dossiers qui doivent être traités au cas par cas, et effectivement c'est pas toujours facile », dit le porte-parole de la couronne, Jean-Pascal Boucher.

Richard Bain entend notamment s'inspirer de passages de la bible pour assurer sa défense.

Richard Henry Bain fait face à15 chefs d'accusations. Ilest notamment accusé du meurtre prémédité d'un technicien de scène, Denis Blanchette, tué lors de l'attentat. Il est également accusé de tentative de meurtre d'un autre technicien de scène, Dave Courage, blessé par balle lors de ce même attentat.

D'après un reportage deMarc Verreault

Attentat contre Pauline Marois

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.