NOUVELLES

L'opposition au gaz de schiste toujours vive à Elsipogtog

04/11/2013 05:22 EST | Actualisé 04/01/2014 05:12 EST

Les membres de la Première Nation d'Elsipogtog, au Nouveau-Brunswick, promettent de tenir d'autres manifestations si les recherches de gaz de schiste reprennent dans le comté de Kent.

Le chef de la communauté, Aaron Sock, a affirmé vendredi avoir été informé par des dirigeants de l'entreprise SWN Resources que les tests sismiques recommenceraient lundi.

L'entreprise avait suspendu les travaux après de violentes manifestations près d'Elsipogtog.

Le premier ministre du Nouveau-Brunswick, David Alward, a confirmé ce week-end que SWN Resources doit reprendre ses activités bientôt, mais il ne croit pas que ce sera dès lundi.

« Je ne suis pas certain qu'il y aura des tests qui se passeront lundi, certainement peut-être des examens de lots ou des choses comme ça. Mais certainement, c'est le plan de la compagnie de faire des examens cet automne, mais je ne pense pas que ça va commencer cette semaine », affirme David Alward.

Le 17 octobre, la GRC a mené une opération près de Rexton, pour faire respecter injonction de la cour. L'injonction sommait les manifestants de libérer la route 134 pour permettre à l'entreprise SWN Resources de poursuivre ses activités. Les policiers ont délogé de force les manifestants et arrêté une quarantaine de personnes. Des véhicules de police ont été incendiés durant l'opération.

PLUS:rc