23 choses que les femmes devraient arrêter de faire

Publication: Mis à jour:
THOUGHTFUL WOMAN
23 choses que les femmes devraient arrêter de faire | Getty

On entend souvent dire que l'on est son propre ennemi et malgré le cliché, l'idée reste vraie. On perd la tête à essayer d'atteindre la perfection dans nos expériences, nos relations et notre être, et à force, cela devient épuisant. C'est pourquoi les femmes de la rédaction ont décidé de s'imposer le challenge -- et aux autres femmes -- d'arrêter de faire ces 23 choses. (Bien sûr c'est plus facile à dire qu'à faire, mais pour continuer dans le cliché, si tu échoues la première fois, essaie, essaie encore.)

1. S'excuser tout le temps. Des recherches ont montré que les femmes disent «pardon» plus souvent que les hommes. Bien sûr il faut prendre ses responsabilités quand on fait une erreur -- mais s'excuser constamment parce qu'on demande au serveur de diviser l'addition, parce qu'on reporte un rendez-vous galant ou parce qu'on raconte ses problèmes à un ami, fait plus de mal que de bien. Pas la peine de commenter tout ce que l'on fait. Revendiquez vos préférences et décisions.

friends

2. Dire oui à tout le monde. Oui, on va prendre un café même si je suis épuisée et je veux juste rentrer chez moi pour me faufiler dans mon lit. Oui, je vais t'aider à faire ton CV même si je suis surchargée de travail. Oui, je vais aller à ce rendez-vous avec toi, ton presque petit ami et son copain horrible de passage en ville. Arrêtez de dire oui alors que vous n'en avez pas envie. Les gens vous respectent plus lorsque vous fixez des limites.

3. Vous dire non à vous-même. Bon nombre de femmes passent un temps fou à essayer de savoir ce qu'on ne peut pas faire ou ne devrait pas faire ou ce qui dépasse nos capacités. Ne laissez pas vos doutes et anxiétés prendre les décisions à votre place -- vous risquez de passer à côté d'expériences précieuses. Allez donc discuter avec ce groupe de gens qui vous semblent trop biens pour vous, restez éveillée jusque tard dans la nuit de temps en temps si vous en avez envie et accordez-vous un bon repas.

4. Considérer la nourriture comme un ennemi. Les femmes reçoivent de toutes parts l'information selon laquelle leur physique fait tout leur intérêt. Nos cheveux doivent être doux et parfaitement ondulés, notre visage couvert de maquillage en toute circonstance -- mais avec une impression de naturel -- et nos corps ravageurs (c'est-à-dire «minces»). Lorsqu'on est engagé dans cette quête de standards impossibles, il est facile de considérer la nourriture comme quelque chose à limiter plutôt qu'à savourer. Soyez consciente de ce que vous mettez dans votre corps -- après tout, c'est le seul que vous avez -- mais essayez de vous débarrasser de la culpabilité. Savourez chaque bouchée de ce gnocchi au gorgonzola, de cette glace aux pépites de chocolat à la menthe ou de ces tomates-cerises. La nourriture ne devrait pas s'accompagner de regrets. Comme l'a écrit Nora Ephron: «J'ai fait beaucoup d'erreurs en amour, et j'ai regretté la plupart d'entre elles, mais jamais les patates qui venaient avec.»

postres de cada signo

5. Se rabaisser. Arrêtez de mépriser votre apparence, point final. Rien de bien n'en ressortira, à moins que vous soyez en train de combattre vos problèmes corporels avec votre thérapeute.

6. Se sentir comme un imposteur quand on accomplit quelque chose professionnellement. Les femmes sont plus enclines que les hommes à se sentir comme des «imposteures» au travail, doutant souvent du fait qu'elles méritent vraiment leur succès. Envisagez vos succès comme ce qu'ils sont. Vous avez obtenu ce nouvel emploi, cette promotion, ce diplôme ou cette reconnaissance publique parce que vous les méritiez.

7. Enlever son nom de chaque photo «peu flatteuse» de vous ayant jamais existé sur internet. Bien sûr, on peut comprendre que vous n'ayez pas envie de voir une photo horrible de vous circuler sur Facebook, mais on s'inquiète plus que nécessaire à s'assurer que chaque image peu flatteuse soit retirée. Ce n'est pas qu'une manière de plus d'être obsédée par son apparence -- après tout, les gens postent ce qu'ils veulent poster et l'on ne peut pas le contrôler -- mais les albums photos en ligne ont largement remplacé les véritables albums. Peut-être qu'aujourd'hui vous ne voulez pas voir la tête que vous faisiez lors de la fête de fin d'année de votre frère, mais dans quelques années vous pourriez avoir envie de conjurer ce moment.

internet addiction

8. Comparer sa vie réelle à la vie virtuelle de quelqu'un d'autre. Passer trop de temps à penser à sa vie virtuelle peut être facteur d'anxiété -- tout comme le fait d'être obsédé par les personnages virtuels des autres. Une recherche a montré que la dépendance à Facebook est liée à une baisse de l'estime personnelle. Et qui ne se sentirait pas mal, assise dans son lit un lundi soir à regarder l'album de vacances de son ex ou les statuts enthousiastes publiés par vos amies au sujet d'une fête remplie de célébrités? Plutôt que de comparer en permanence, ce qui augmente les risques de dépression, fermez votre ordinateur et profitez du présent. Au moins c'est réel.

9. Combattre les regrets et la culpabilité. «Je suis plutôt anti-regret», a déclaré Lena Dunham saidau festival New Yorker 2012. La culpabilité et le regret sont des émotions faites pour torturer la personne qui les ressent. Ayez conscience de vos regrets et de votre culpabilité, puis concentrez-vous sur vos meilleures habilités.

10. Porter des talons tous les jours. Jetez un oeil à cette terrifiante infographie et voyez à quel point vous torturez quotidiennement vos pauvres pieds. Tout le monde aime une belle paire de chaussures, mais opter pour le confort (la plupart du temps) non seulement rendra non seulement les transports beaucoup plus vivables, mais aussi vos pieds beaucoup heureux. De plus, les chaussures plates peuvent avoir beaucoup de style.

heels dress code

11. Juger la vie sexuelle d'autres femmes. Aucune femme ne mérite qu'on la rabaisse pour ses choix de partenaire sexuel, le nombre de gens avec qui elle couche ou la façon dont elle choisit de vivre sa sexualité. La prochaine fois que vous serez sur le point de traiter une autre femme de «prude» ou de «salope», gardez la bouche fermée. Même Miley Cyrus et son twerking ne méritent pas qu'on les humilie.

12. Juger votre propre vie sexuelle. Personne n'a besoin de connaître votre «nombre». Et honnêtement, vous vous souciez sûrement beaucoup plus de ce que vos relations sexuelle disent sur vous que toute autre personne.

13. Essayer d'être «relax». Peut-être êtes-vous réellement la «fille cool» qui adore se relaxer avec un pack de bières et un film. Mais pour celles d'entre nous qui n'ont pas le gène «relax», mieux vaut arrêter d'essayer. Essayer d'être la fille cool en toutes circonstances nous empêche d'exprimer nos besoins, désirs et opinions.

92571715

14. Avoir peur d'être traitée de «folle». Il n'ya pas de meilleur moyen de discréditer l'opinion ou les sentiments d'une femme que de l'accuser d'être trop émotive. «Je ne pense pas que cette idée que les femmes sont «folles» soit basée sur une conspiration massive, a écrit l'auteur Yashar Alidans un billet de blogue pour le Huffington Post en 2011. Je pense plutôt que c'est lié à ce rythme lent et constant de soumission et d'humiliation de la femme, au quotidien.» La peur d'être étiquetée ne fait qu'encourager les femmes à se taire. Par ailleurs, tout le monde a un peu de folie en soi -- quel que soit le sexe.

15. Être hypocondriaque. Vos glandes peuvent être enflées pendant une semaine mais ça ne signifie pas forcément que vous ayez une gigantesque tumeur au cou. Au besoin, laissez tomber le docteur en ligne et allez en voir un vrai.

16. S'inquiéter du fait que sa vie ne ressemble pas à Pinterest. Vous n'êtes pas Martha Stewart. Vous ne ferez jamais une étagère de vos propres mains. Et votre avocat à l’œuf n'aura jaamis l,air aussi délicieux que celui-ci.

pinterest

17. Avoir peur d'être seule. Il y a certaines choses sur lesquelles vous avez le contrôle -- comme essayer d'avoir des rendez-vous romantiques, et rencontrer de nouvelles personnes -- et d'autres pour lesquelles vous ne pouvez rien faire. Trouver un partenaire pour la vie (ou un provisoire) en fait partie. Vous ne pouvez pas décider du moment et de l'endroit où vous rencontrerez l'âme sœur, arrêtez donc de vous focaliser sur l'idée que vous passerez toute votre vie seule. Il y a des choses bien pires que d'être seule. «La relation la plus profonde que nous pourrons jamais avoir, c'est avec nous-mêmes” a déclaré Shirley MacLaine. Preach.

18. Être en couple juste pour être en couple. Si vous avez peur d'être seule, la pire chose à faire est de vous précipiter dans une relation que vous ne désirez pas vraiment. As Nora Ephron a écrit lorsqu'elle a lancé le HuffPost Divorce: «Les mariages se font et se défont, mais le divorce est là pour toujours.»

19. Ne pas profiter de vos vacances. Plus d'Américains que jamais renoncent à leurs congés payés (déjà bien maigres) -- alors qu'il est de notoriété publique que les employés prenant du temps libre sont plus enclins à être en bonne santé, heureux et productifs.

vacation

20. Entretenir des amitiés toxiques. Banissez toute amitié à la Regina George de votre vie le plus vite possible. La vie est trop courte pour perdre du temps avec des gens qui vous donnent une mauvaise image de vous-même.

21. Passer du temps avec des gens par obligation. Le fait que vous ayez passé tout votre temps avec la même personne à l'école ne signifie pas que vous avez le moindre lien avec cette personne maintenant. Il n'est pas nécessaire de revoir chaque vieil ami ou cousin qui passe par votre ville. Passez du temps avec les gens parce que vous en avez envie.

22. Avoir honte de vos centres d'intérêt. «J'ai envie d'être une féministe et de porter un col à la Peter Pan. Et alors?,” a lancé Zooey Deschanel dans le magazine Glamour en février 2013. Faites comme elle et arrêtez de vous soucier de ce à quoi vous «devriez» ressembler/vous préoccuper/évoquer. Si vous aimez les trucss de filles, aimez les trucss de filles. Sinon, ne le faites pas. Acceptez votre manque de connaissances musicales, votre amour du hockey et de «Breaking Bad» et «Beverly Hills».

23. Vous imposer des dates limites. Appréciez l'incertitude de la vie et autorisez-vous à être comblée de joie.

Cet article a été publié dans le numéro 70 de notre magazine sur iPad, Huffington, disponible depuis le 11 octobre dans la boutique iTunes.

Close
Malgré leurs revenus faramineux... des cas les plus intéressants
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée
Retrouvez les articles du HuffPost Art de vivre sur notre page Facebook.

Sur le web

Conseil de sécurité de l'ONU : Il faut faire cesser les violations des ...

Google Glass : Une jeune femme se fait arrêter et reçoit une ...

PHOTOS. Des couples lesbiens posent dans la Russie après la loi ...

Frédéric Mitterrand sur François Fillon: "Je suis frappé par la beauté ...

Quand les kilos pèsent sur la sexualité