POLITIQUE

Marc Demers élu à la mairie de Laval

03/11/2013 10:59 EST | Actualisé 03/01/2014 05:12 EST
Agence QMI

L'ex-policier Marc Demers, du Mouvement lavallois, a finalement remporté l'élection à la mairie de Laval. ll aura été talonné une bonne partie de la soirée par son principal adversaire Jean-Claude Gobé, d'Action Laval.

À 22 h 30, M. Demers avait obtenu 41 % des voix et M. Gobé 26 %.

Robert Bordeleau, du Parti au service du citoyen, récolte quant à lui 13 % des voix exprimées, alors que Claire Le Bel, d'Option Laval, en obtient 11,6 %.

Marc Demers ne craint pas une contestation de son élection

L'élection de M. Demers pourrait être contestée parce qu'il n'a pas habité la ville durant une période de temps assez longue avant le dépôt de sa candidature. Le ministre des Affaires municipales, Sylvain Gaudreault, a toutefois déclaré dimanche soir qu'il n'avait pas encore reçu de contestation à ce sujet.

Questionné par l'animateur Patrice Roy sur une éventuelle contestation de son élection par ses adversaires, Marc Demers a déclaré qu'il n'y avait aucun nuage qui planait au-dessus de sa tête, que sa situation est tout à fait légale, avis juridiques et jugements à l'appui.

Pas de levée immédiate de la tutelle

En ce qui a trait à la tutelle exercée sur la ville de Laval par le gouvernement du Québec depuis le mois d'août dernier, Marc Demers a expliqué qu'il n'a pas l'intention d'exiger la levée immédiate de la tutelle.

Marc Demers précise qu'il veut dans un premier temps rencontrer les tuteurs de la ville pour leur demander de demeurer en poste un certain temps à titre de conseiller afin de bénéficier de l'expérience qu'ils ont acquise au cours des derniers mois aux commandes de la municipalité.

Reste à savoir comment le gouvernement du Québec recevra cette proposition du nouveau maire, car depuis le début de la campagne électorale, le ministère des Affaires municipales a établi que la tutelle serait maintenue à Laval au-delà de l'élection du nouveau maire pour une période de transition, sans toutefois en préciser la durée.

Le ministre Gaudreault a cependant déclaré à ce sujet dimanche que la tutelle de Laval pourrait être levée au cours des prochaines semaines.

Jour de vote au Québec

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.