POLITIQUE
02/11/2013 10:15 EDT | Actualisé 02/01/2014 05:12 EST

Dernier blitz électoral à Québec à moins de 24 h du jour du scrutin

CP

À moins de 24 h du jour du scrutin, le maire sortant Régis Labeaume et le chef de Démocratie Québec, David Lemelin, y vont d'un dernier blitz électoral samedi à Québec.

Le chef d'Équipe Labeaume a participé à un brunch organisé pour les bénévoles dans Saint-Sacrement. Comme il l'a fait pendant toute la campagne électorale, Régis Labeaume a martelé son message au sujet du déficit des régimes de retraite des employés municipaux.

Il dit être en mesure de régler ce dossier à Québec, s'il est élu, et fait valoir que les autres villes emboîteront le pas à celle de Québec. « Il faut cesser de penser que ce n'est pas possible. On est capable de changer les choses et pas seulement à Québec, mais ailleurs », a-t-il plaidé.

« On est capable de prendre le leadership, on est capable de donner un signal que les choses peuvent changer à partir d'ici », a ajouté Régis Labeaume.

Ce dernier estime qu'une révolution s'apprête à déferler sur le Québec en matière de relations de travail. Régis Labeaume s'est par ailleurs félicité du fait que le thème du déficit des régimes de retraite des employés municipaux ait été abordé en fin de campagne à Montréal.

« Toutes les questions qu'on a posées au début de la campagne, sur les déficits des fonds de retraite [...], ben à Montréal, depuis une semaine, ça s'est imposé dans la campagne là-bas. Toute la presse de Montréal est descendue nous voir. Il y a un parti politique à l'Assemblée nationale qui a déposé un projet de loi pour dire : "Ils ont raison" », a dit le maire sortant, faisant référence à un projet de loi déposé par la Coalition avenir Québec.

David Lemelin, un « gars d'équipe » 

De son côté, le chef de Démocratie Québec ainsi que des membres de son équipe ont rencontré les représentants de la presse en matinée au Centre Durocher.

Le chef de Démocratie Québec s'est présenté entouré de tous ses candidats. David Lemelin s'est défini comme un « gars d'équipe » et a fait savoir qu'il serait à l'écoute des citoyens, s'il est élu.

« Les électeurs le 3 novembre ont le choix entre un homme seul et une équipe. Démocratie Québec, c'est une équipe, c'est une équipe extraordinaire [...] On est connecté sur les citoyens et on veut travailler pour les citoyens », a dit David Lemelin.

« On lance l'invitation à la population d'appuyer, de donner un mandat fort à Démocratie Québec pour envoyer une équipe à l'Hôtel de Ville », a ajouté le chef de Démocratie Québec.

Ce dernier a également ajouté que les révélations faites sur son passé cette semaine par Le Journal de Québec ne semblent pas avoir dérangé les citoyens qu'il a rencontrés depuis que l'histoire est sortie dans les médias.

David Lemelin s'est par ailleurs dit prêt pour la journée de dimanche. Il garde bon espoir de faire élire des candidats.

Bilan de campagne

Régis Labeaume et David Lemelin ont dressé leur bilan de campagne vendredi. Le maire sortant a martelé que son dossier prioritaire, s'il est élu, sera de régler le déficit des régimes de retraite des employés municipaux.

Régis Labeaume fait d'ailleurs de l'élection de dimanche un référendum sur ce dossier.

David Lemelin a quant à lui affirmé que son parti représente « une solution de rechange hautement crédible » à Équipe Labeaume.

Le chef de Démocratie Québec a répété que s'il est élu, l'harmonie et le respect mutuel reviendront à l'Hôtel de Ville de Québec et dans les relations de travail, envoyant ainsi une critique à peine voilée au maire sortant Régis Labeaume.

INOLTRE SU HUFFPOST

Régis Labeaume en 10 faits saillants