NOUVELLES

Un match pour sauver une saison

01/11/2013 02:00 EDT | Actualisé 31/12/2013 05:12 EST

La saison n'a pas été de tout repos sur le campus de l'Université de Sherbrooke.

Un texte de Antoine Deshaies Twitter Courriel

Le Vert & Or a connu sa première saison perdante depuis 2009 et s'est qualifié de justesse pour les éliminatoires. Un bien pour un mal diront les mauvaises langues.

Le 4e rang au classement vaut à la troupe de David Lessard un duel contre le Rouge et Or, une équipe qu'elle n'a jamais vaincu.

« On se méfie d'eux, confie le receveur de passes du Rouge et Or Guillaume Rioux. En venant nous battre, le Vert & Or sauverait sa saison. »

« On sait qu'ils sont capables de gagner à l'extérieur en éliminatoires, ajoute-t-il. Ils l'ont fait deux fois en trois ans contre les Carabins. »

Mais jamais Sherbrooke n'a battu Laval. Ni en saison ni en éliminatoires ni même en matchs préparatoires. Cette année, Laval a dominé 58-2 au pointage combiné des deux matchs.

« On doit trouver des points, c'est notre premier défi, avoue l'entraîneur-chef David Lessard. Notre défense a tenu le coup au cours des premières demies contre Laval. L'attaque doit contribuer davantage. »

« On doit marquer rapidement, créer l'incertitude dans le camp adverse, ajoute Lessard. On doit envoyer le message fort que ce sera un match serré pendant quatre quarts. »

L'attaque sherbrookoise a d'ailleurs été la moins productive au Québec avec seulement 164 points. Le quart Jérémi Roch a connu sa pire saison au chapitre des statistiques en trois années universitaires.

Il n'a lancé que neuf passes de touché et autant d'interceptions. Reste qu'il a le talent et la prestance pour connaître du succès tous les matchs.

Le Vert & Or affrontera le meilleur botteur au Québec, mais aura au moins du renfort à cette position.

La recrue Mathieu Hébert a effectué un retour au jeu la semaine dernière après avoir combattu une mononucléose. Si sa présence redonne confiance au Vert & Or, il ne pourra pas gagner le match à lui seul.

« On sait qu'on est les négligés, affirme David Lessard. C'est pourquoi je ne veux pas qu'on soit nerveux. On doit jouer avec le sourire et avec abandon, en espérant que ce soit assez pour ramener la victoire à Sherbrooke. »

Le Rouge et Or concentré

La position de favori n'a rien d'une nouveauté pour le Rouge et Or, décuple champion de la Coupe Vanier.

Gagner en tant que favori est la réalité hebdomadaire de l'équipe. Les chances que les joueurs prennent l'adversaire à la légère sont minimes.

« Je compte sur un bon groupe de vétéran dans le vestiaire, assure Glen Constantin. Des gars comme Guillaume Rioux, Yannick Morin-Plante, Pierre Lavertue, Brandon Tennant et Vincent Desloges s'assurent que les plus jeunes restent concentrés. »

« On les connait bien, mais on s'attend à quelques balles courbe, image Guillaume Rioux. On devra être très vigilant. »

Glen Constantin fera encore confiance à son jeune quart Alex Skinner, qui effectuera un premier départ éliminatoire avec le Rouge et Or. Ce qui est loin d'être une source d'angoisse pour les entraîneurs.

« Il est fin prêt, explique l'entraîneur lavallois. Il a progressé de façon exponentielle au cours des derniers matchs contre Sherbrooke et Montréal. Il sera à la hauteur. »

Le match sera présenté à 13 h, samedi, à l'antenne d'ICI Radio-Canada Télé.

PLUS:rc