NOUVELLES

Un nouveau dispositif à 5 $ permet aux voleurs d'ouvrir facilement les voitures

31/10/2013 02:47 EDT | Actualisé 30/12/2013 05:12 EST

Un dispositif vendu en ligne à seulement 5 $ et qui permet aux criminels du monde entier de forcer les portières de voitures sans laisser de trace est arrivé à Winnipeg.

Ce dispositif envoie une impulsion électromagnétique à travers la serrure pour déverrouiller la porte du véhicule, exactement comme une télécommande de déverrouillage.

Une de ses victimes, Rick Henzel, n'avait aucune idée que cette technologie existait avant de découvrir que quelqu'un s'était introduit dans sa voiture dimanche dernier. « La boîte à gant était ouverte et les papiers d'assurance avaient été volés », raconte le Winnipégois.

Au début, il a pensé que sa femme avait oublié de déverrouiller le véhicule, mais un voisin lui a dit qu'il avait appelé la police tôt ce matin-là, car il avait entendu du bruit dehors.

Au moins 19 à Winnipeg

Par chance, le cambriolage a été filmé. Rick Henzel a fait installer des caméras de surveillance sur sa propriété après que sa voiture eut été cambriolée une première fois. Les images montrent les voleurs installer un dispositif sur une voiture et l'ouvrir ensuite comme si elle était déverrouillée.

« De la même façon que nos ordinateurs peuvent être piratés, nos véhicules peuvent aussi l'être », remarque Michael Legary, un expert en sécurité de la firme Securis. « C'est quelque chose dont nous n'avions pas à nous soucier il y a dix ans. »

Michael Legary estime que selon les informations du fabricant, au moins 19 dispositifs ont été envoyés à Winnipeg dans les trois derniers mois.

Ne rien laisser à vue

Selon l'expert en sécurité, s'il est difficile d'éviter qu'un voleur s'introduise dans un véhicule, il est en revanche possible de l'empêcher de dérober des objets personnels. M. Legary recommande de ne rien laisser, y compris les papiers d'assurance, dans une voiture sans surveillance.

Le dispositif peut être contrecarré si le système d'ouverture des portières est désactivé, mais il faut pour cela consulter un garagiste.

Rick Henzel explique qu'il est allé rapporter l'incident à la police, mais souligne que les policiers lui ont paru déconcertés par cette nouvelle manière de cambrioler les véhicules.

PLUS:rc