NOUVELLES

Obama met fin aux écoutes visant le FMI et la Banque mondiale

31/10/2013 09:16 EDT | Actualisé 31/12/2013 05:12 EST

Barack Obama a donné l'ordre à l'Agence nationale de sécurité (NSA) de mettre fin aux écoutes qu'elle pratiquait sur le Fonds monétaire international (FMI) et la Banque mondiale dans le cadre de ses activités de renseignement, a indiqué un responsable américain, jeudi.

Cette décision fait partie de la tentative de la Maison-Blanche de reprendre la main dans l'affaire des écoutes de la NSA après les révélations faites par l'ancien analyste Edward Snowden, réfugié en Russie.

C'est la première fois qu'est mentionnée la surveillance du FMI et de la Banque mondiale par l'agence de renseignement depuis le début du scandale.

Interrogé sur le sujet, un responsable de l'administration américaine a répondu : « Les États-Unis ne mènent pas de surveillance électronique visant les sièges de la Banque mondiale et du FMI à Washington. »

S'exprimant sous le sceau de l'anonymat, ce responsable n'a pas précisé si une telle surveillance avait été mise en place par le passé.

Un autre officiel a, lui, indiqué que Barack Obama avait donné l'ordre de cesser ces pratiques au cours des semaines passées. Cette instruction a été donnée à peu près au même moment que celle mettant fin aux écoutes du quartier général de l'ONU à New York.

Dans ce contexte, la Commission sénatoriale du renseignement a approuvé jeudi un renforcement des contrôles sur les programmes gouvernementaux de surveillance, mais a autorisé leur poursuite.

La commission a instauré de nouvelles restrictions sur les données que les agences de renseignement sont autorisées à collecter et a imposé une limite de cinq ans pour la
conservation de ces informations.

Reuters

PLUS:rc