NOUVELLES

L'Impact perd 3-0 contre le Dynamo et sort rapidement des séries

31/10/2013 09:34 EDT | Actualisé 31/12/2013 05:12 EST
AP

HOUSTON - L'Impact de Montréal a connu une soirée à l'image de sa deuxième moitié de saison, jeudi lors du premier match éliminatoire de son histoire en MLS, et sa campagne 2013 a pris fin avec un revers de 3-0 contre le Dynamo de Houston.

Will Bruin, deux fois, et Oscar Boniek Garcia, sur un penalty, ont fait bouger les cordages pour le Dynamo dans un match à élimination directe présenté au BBVA Compass Stadium.

«C'est une grande déception, car nous n'avons pas atteint notre objectif, a indiqué l'entraîneur-chef de l'Impact Marco Schällibaum. Nous voulions tout faire aujourd'hui (jeudi), mais ce n'était pas notre journée. Nous avions bien débuté le match avant de le prendre le premier but, mais nous n'avons pas été capable de revenir dans le match.»

Le Dynamo (15-11-9) accueillera les Red Bulls de New York dimanche, dans le premier match d'une série aller-retour demi-finale de l’Association Est.

Ce n'est pas l'Impact (14-14-7) des quatre premiers mois de la saison que l'on a vu sur le terrain jeudi, mais plutôt celui des quatre derniers quand l'équipe a rapidement chuté au classement et a eu besoin d'un peu de chance afin de se qualifier pour les éliminatoires à seulement sa deuxième saison en MLS.

«C'est malheureux de finir notre saison de cette façon, a déclaré le défenseur de l'Impact Hassoun Camara. Je pense que le Dynamo a mérité la victoire ce soir. Il y a des soirs comme aujourd'hui qui nous permettent d'apprendre pour le futur et il faudra rebondir l'an prochain. Nous avons été ensembles cette saison quand ça allait bien, mais aussi quand ça allait mal.»

Malgré les retours au jeu des défenseurs Jeb Brovsky et Nelson Rivas, dont la dernière sortie remontait au 15 septembre 2012, la défensive de l'Impact a eu de la difficulté à contenir l'offensive du Dynamo en première demie et à lancer des contre-attaques.

Le Dynamo a commencé à augmenter la pression à l'approche de la fin du premier quart d'heure de jeu. Bruin a amorcé et complété la séquence qui a mené au premier but de la rencontre à la 16e minute. Il a remis à Ricardo Clark au haut de la surface de réparation et ce dernier a effectué une belle talonnade vers Bruin, qui a été laissé seul. Bruin a enroulé le ballon à la gauche du gardien Troy Perkins, qui n'y pouvait rien.

L'Impact s'est ensuite tiré dans le pied à la 27e minute. Le milieu de terrain Hernán Bernardello a fauché Boniek Garcia, qui venait tout juste d'entrer dans la surface. L'arbitre Mark Geiger n'a pas hésité et a immédiatement appelé un penalty. Boniek Garcia n'a pas gaspillé une telle occasion de doubler l'avance des siens. Il a décoché un tir bas à la droite de Perkins, qui a plongé de l'autre côté.

Après de longs moments à l'avantage du Dynamo, Marco Di Vaio a obtenu la plus belle et peut-être la seule véritable occasion de l'Impact en première demie à la 44e minute. Andrew Wenger a lancé Di Vaio en échappée et l'étoile italienne a tenté de lober le ballon par-dessus le gardien Tally Hall. Cependant, le ballon a atteint l'épaule gauche de Hall.

L'Impact a été en mesure de générer quelques occasions en début de deuxième demie, mais ses espoirs de remontée ont pris fin quand Rivas a écopé son deuxième carton jaune du match à la 70e minute et a donc été expulsé. À cours d'un homme, l'Impact a permis à Bruin d'enfoncer un dernier clou dans son cercueil à la 72e minute.

Bruin a battu de vitesse Matteo Ferrari et a filé seul vers le filet montréalais. Il s'est débarrassé de Brovsky, qui arrivait en repli défensif, et a facilement marqué alors que Perkins s'était avancé.

«Le match est devenu très difficile pour nous à la suite du carton rouge de Nelson Rivas, a mentionné Di Vaio. Nous avons eu des occasions et des chances, mais il a été difficile de remonter.»

Les choses se sont envenimées en fin de rencontre. Le milieu de terrain de l'Impact Andrés Romero a bousculé Kofi Sarkodie dans le coin du terrain et une mêlée a éclaté. Romero et Di Vaio ont été expulsés du côté de l'Impact sur la séquence, alors que Corey Ashe a reçu un carton jaune du côté du Dynamo.

«Nous devrons nous regarder dans le miroir. Ils ont vraiment bien joué, a dit Brovsky. C'est désolant de finir le match sur une telle note. Ça n'a pas sa place. Nous avons perdu la tête. J'espère que nous pourrons en grandir l'an prochain.»

L'Impact termine sa saison sur une séquence de 1-7-1. La direction risque donc de réévaluer chaque aspect de l'équipe afin d'expliquer les déboires de la deuxième moitié de saison. L'équipe a partagé le premier rang dans l'Est aussi tard que le 8 septembre avant de chuter au cinquième rang.