NOUVELLES

Mascouche : un candidat à la mairie nie avoir reçu un pot-de-vin

30/10/2013 10:59 EDT | Actualisé 30/12/2013 05:12 EST

Le candidat à la mairie de Mascouche, Guillaume Tremblay, se retrouve au coeur d'une controverse impliquant un présumé don de plusieurs milliers de dollars en liquide de la part de l'entrepreneur Normand Trudel.

Normand Trudel, arrêté l'an dernier par l'Unité anticorruption de la Sûreté du Québec (UPAC), affirme avoir remis une enveloppe de 5000 dollars en liquide à Guillaume Tremblay pour l'aider dans sa campagne électorale provinciale, en 2007.

Guillaume Tremblay était à l'époque un jeune candidat péquiste de 23 ans en plus d'être conseiller municipal de Mascouche.

Dans un communiqué publié mercredi matin, Guillaume Tremblay nie cette affirmation faite au journal La Presse.

Il accuse Normand Trudel de vouloir faire dérailler sa campagne à la mairie pour se venger des ses multiples dénonciations.

Normand Trudel est quant à lui accusé de fraude et de complot, à la suite d'une enquête de l'UPAC.

C'est lui notamment qui avait obtenu le contrat de déneigement des bornes-fontaines à 650 dollars l'unité octroyé par la Ville de Mascouche.

Normand Trudel poursuit actuellement Guillaume Tremblay pour diffamation.

PLUS:rc