NOUVELLES

Israël: 1500 nouveaux logements construits dans les colonies

30/10/2013 04:45 EDT | Actualisé 30/12/2013 05:12 EST
AFP

JÉRUSALEM - Le gouvernement israélien a annoncé mercredi qu'il allait construire plus de 1500 appartements dans les colonies de Jérusalem-Est et de la Cisjordanie, infligeant un revers à la récente relance des négociations de paix israélo-palestiniennes, quelques heures après la libération de plusieurs détenus palestiniens.

Les projets de construction ont aussitôt attiré les condamnations des responsables palestiniens, qui ont accusé Israël de miner les négociations de paix en élargissant les colonies sur des territoires où ils espèrent établir un futur État palestinien indépendant.

À New York, le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, a condamné la décision israélienne.

Le gouvernement israélien vient tout juste de libérer 26 prisonniers palestiniens de longue date dans le cadre d'un accord négocié par les États-Unis dans le but de relancer les pourparlers de paix. L'annonce des nouvelles constructions dans les colonies semble avoir pour but d'apaiser la colère de certains Israéliens face à la libération des prisonniers, qui avaient tous été condamnés pour des meurtres commis contre des citoyens israéliens.

Le ministère israélien de l'Intérieur a annoncé que 1500 appartements seraient construits à Ramat Shlomo, la plus grande colonie juive à Jérusalem-Est, une partie de la ville que les Palestiniens revendiquent comme capitale. Le ministère a aussi annoncé des projets d'archéologie et de tourisme près de la vieille ville, où se trouvent les lieux saints les plus sensibles de Jérusalem.

Les projets de construction à Ramat Shlomo avaient été annoncés la première fois en 2010, lors d'une visite en Israël du vice-président américain Joe Biden, ce qui avait provoqué un affrontement diplomatique qui a pris des mois à s'apaiser. La décision annoncé mercredi concerne l'approbation finale et signifie que la construction peut commencer immédiatement, ont indiqué des responsables.

Ofir Akunis, un député du Likoud, le parti du premier ministre Benyamin Nétanyahou, a indiqué mercredi que des projets de construction avaient aussi été approuvés dans plusieurs colonies juives de la Cisjordanie. Ces projets nécessitent encore des approbations additionnelles, mais ils sont particulièrement provocateurs parce que plusieurs des colonies concernées sont situées très profondément en Cisjordanie, un territoire palestinien, et devront probablement être démantelées dans le cadre d'un éventuel accord de paix.

Les Palestiniens, tout comme la plupart des gouvernements du monde, considèrent que les colonies israéliennes sont illégales ou illégitimes.

Le gouvernement américain n'a pas immédiatement réagi à l'annonce israélienne.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les négociations israélo-palestiniennes depuis 1993